IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Accepteriez-vous une baisse de salaire pour continuer en télétravail ?
65 % des travailleurs US entièrement à distance sont prêts à accepter une réduction de 5 % pour y demeurer après la pandémie

Le , par Patrick Ruiz

42PARTAGES

15  0 
Que sacrifieriez-vous pour demeurer en télétravail ? Un peu de votre salaire ? Des jours de congés ? Augmenter votre quota horaire hebdomadaire ? Une nouvelle étude donne des éléments de réponse pour ce qui est de travailleurs américains. Le moins qu’on puisse dire est qu’ils se tiendraient prêts à faire des concessions pour demeurer sur la formule travail à distance, ce, bien après la pandémie.

Pour travailler à domicile à plein temps, ils seraient prêts à faire de sérieux sacrifices. La récente enquête de Breeze y relative a porté sur 1000 adultes américains qui occupaient un emploi (ou en recherchaient un) pouvant être exercé entièrement à distance.

65 % des répondants ont déclaré être prêts à accepter une baisse de salaire de 5 % pour avoir la possibilité de travailler à distance à temps plein. Certaines personnes n'ont pas hésité à accepter une baisse de salaire encore plus importante, une sur sept se disant prête à renoncer à 25 % de son salaire pour pouvoir travailler à domicile pour toujours.

En moyenne, environ 45 % des personnes interrogées seraient prêtes à échanger certaines prestations d'assurance, telles qu'une assurance pour les yeux, les dents ou la santé, contre un travail à distance à plein temps. Les Américains interrogés ont également déclaré qu'ils seraient prêts à passer plus de temps au travail s'ils pouvaient le faire depuis leur domicile.


Cinquante-trois pour cent d'entre eux ont déclaré qu'ils consacreraient 10 heures de plus par semaine au bureau si celui-ci était leur domicile. Près de la moitié d'entre eux ont déclaré qu'ils concéderaient 25 % de leurs congés payés en échange d'une option de travail à distance à temps plein. Un sur sept a déclaré qu'il renoncerait à la totalité de ses congés payés pour travailler à distance.

Certains se sont même montrés prêts à renoncer à certaines technologies et même à leur droit de vote pour pouvoir travailler entièrement à distance: un peu plus de la moitié des personnes interrogées seraient prêtes à se passer de Netflix Amazon ou les médias sociaux pendant un an pour travailler à domicile à plein temps. Plus d'un tiers des personnes interrogées ont déclaré qu'elles renonceraient à leur droit de vote à toutes les élections locales et nationales futures pour le reste de leur vie afin de pouvoir travailler à distance pour toujours.


Cette enquête fait suite à un sondage sur developpez.com qui a révélé que la majorité, soit 56,57 %, des votants sont pour rester en télétravail de façon permanente après la crise. Une autre enquête publiée à mi-parcours de l’année précédente par OnePoll en collaboration avec GoTo mettait en avant des tendances similaires. Le sondage réalisé auprès de 1000 employés de bureau aux USA, 250 employés de bureau en Inde, au Royaume-Uni, au Brésil et en Allemagne, 125 employés de bureau en Australie et 125 employés de bureau en Nouvelle-Zélande avait révélé que :

  • 48 % étaient prêts à accepter une baisse de salaire pour rester en télétravail ;
  • 77 % des répondants estimaient que la formule télétravail est le meilleur moyen d’aider l’environnement en raison d’une baisse importante des trajets domicile-travail.

Source : Breeze

Et vous ?

Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
Êtes-vous en télétravail ? Accepteriez-vous une diminution de votre salaire pour y rester après la pandémie ? Que pensez-vous de l’approche travail à distance de façon générale ?

Voir aussi :

Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier

En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 26/08/2021 à 13:59
C'est quand même étrange :
- Plus besoin de bureau pour l'employé => frais en moins
- Globalement plus de productivité => argent en plus

Et on veux baisser les salaires ?

Soit le salaire est artificiellement gonflé pour assumer le coût de la vie dans certaines villes/région (typiquement SF et la silicon valley) et à ce moment là il faudrait clairement dissocier cette partie du salaire.
Soit le travail réalisé en télétravail est jugé moins qualitatif est c'est pas normal.

Perso j'ai télétravaillé sans demander un centime à mon employeur alors que j'aurais pu être défrayé pour la mise à disposition de mon internet , de mon electricité , de mon bureau , d'un écran , etc ... Donc accepter une baisse de salaire , certainement pas.

Perso j'aimerais bien travailler à 100% en télétravail pour une entreprise parisienne et être payé 90% du salaire parisien
Le salaire parisien c'est un peu un mythe , il existe certes une différence mais clairement bien inférieur à la différence du coût de la vie. Ce qui donne cette impression c'est qu'il y'a globalement plus de grands groupes en RP qui peuvent se permettre de sortir de gros salaires là ou la province à plus de PME avec moins de moyens.
17  0 
Avatar de calvaire
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 15:19
j'étais dans une boite du cac40 il y'a 1ans et aujourd'hui j'en suis dans 1 autre...

je me suis barré cette année car après plus de 2ans sans augmentation et avec une prime d'intéressement de 70€ hum hum...
pourtant pendant le covid j'ai et tous le monde dans ma boite a bosser a plein temps, la boite à fait des milliards d'€ de bénéfice et les dividende pour les actionnaires ont augmenter.
Les augmentations était gelée depuis 2ans et je me suis tiré quand mon manager à embauché un type a un poste similaire que le mien mais mieux payer que moi car "le budget embauche et augmentation est différent et que aujourd'hui pour attirer des salariées a venir fallait payer plus que moi à l'époque".
Grosse vague de départ depuis ces 4 derniers mois pour aller ailleurs mieux payer et télétravaille 3j/sem acquis d'office dans le contrat

Donc ce genre de raisonnement (télétravail en échange d'un salaire <) moi je dis fuck et je me tire chez le concurrent, je peux trouver du boulot en moins d'1 semaine.
Il faut arrêter de ce faire arnaquer.

Barrer vous de ces boites de merde et quand elles auront plus personnes de compétents elles se poseront surement les bonnes questions.
D'une manière générale aujourd'hui plus personne ne fait carrière dans la meme boite toute sa vie, le seul moyen de gagner plus c'est de changer de boite, enfin c'est que comme ça pour ma part que j'ai pu avoir de vrai augmentation de 20%.
Rester dans la boite au moins 1-2ans (sauf si ca crain niveau ambiance et charge) et ne pas hésiter a prospecter sur LinkedIn histoire de voir combien on vous propose, si un jour on vous fait une super offre foncer ! n'ayez aucune loyauté envers votre entreprise car elle s'en tape de vous.
L'erreur c'est d'attendre le dernnier moment quand on en peut plus et de se barrer sans boulot derriere ou alors d'un taff pris d'en l'urgence qui vous rémunère pas a votre juste valeur ou de missions qui ne correspondent pas a vos attentes
12  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 10/08/2021 à 16:35
(attention, ceci n'est vrai que pour les états-unis)

Donc si je bosse dans ces entreprises, si je décide de télétravailler depuis Manhattan, j'ai une grosse augmentation de salaire pour couvrir le fait que le coût de la vie est plus grand ? Comment ça "ah bah non" ??

Une entreprise qui a cette mentalité ne cherche pas à garder ses salariés avant tout, elle cherche à minimiser ses coûts à tout prix. Est-ce que les salariés sont prêts à accepter cela ? Certains oui, d'autres non, mais ce qui serait intéressant c'est de voir ce que ces entreprises vont faire pour les salariés qu'elle veut vraiment garder... Nul n'est irremplaçable, mais certaines personnes ont quand même une grosse plus-value.
12  1 
Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 15:28
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
embauché un type a un poste similaire que le mien mais mieux payer que moi car "le budget embauche et augmentation est différent et que aujourd'hui pour attirer des salariées a venir fallait payer plus que moi à l'époque".
En voilà une belle connerie et hypocrisie qui m'a toujours fait rire : une boîte ne veut pas t'augmenter, mais pour embaucher quelqu'un elle est prête à signer un gros chèque.
On préfère payer plus cher un nouveau et faire un pari sur ce qu'il va donner une fois dans l'équipe que compenser une personne en poste qui a l'ancienneté, l'historique et les connaissances.
On marche sur la tête.
11  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/08/2021 à 17:18
Hello,

Citation Envoyé par esperanto Voir le message
après plus d'un an de télétravail imposé, on a quand même du recul et ceux qui persistent dans cette position sont juste des démagogues qui ne veulent pas toucher aux privilèges hiérarchiques.
Entièrement d'accord. Je suis dans une entreprise de plus de 3 000 personnes, et on fait des chiffres record par rapport à l'année dernière, qui était déjà très bonne. Alors que nous sommes tous (absolument tous) en télétravail depuis mars 2020.
Est-ce qu'il y en a qui glandent ? Sûrement, mais il y en avait qui glandaient au boulot, donc ça n'a pas dû changer beaucoup.

Le télétravail peut fonctionner -- je ne dis pas pour autant qu'il fonctionne pour tous, chacun doit pouvoir choisir. Mais pour moi, le fait que l'employé soit en télétravail ou pas ne devrait pas influer sur le salaire.
10  0 
Avatar de bizulk
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/08/2021 à 10:35
Bon ben je vais ouvrir un boite postale sur Paris ?
Et j'imagine qu'il n'y a pas d'indexation sur les fluctuations de l'immobilier ? A Bordeaux ça a bien bougé.
Ils ont déjà une opportunité de réduire leur coûts avec la fermeture de locaux, et les factures d'eau & électricité mais cela ne suffit pas.
Bref.
9  0 
Avatar de Gunny
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 8:16
Cette "enquête" est un énorme foutage de gueule, encore une fois. Si on demande aux gens "si la seule facon de télétravailler est d'avoir une coupe de salaire, le feriez-vous ?", beaucoup vont répondre oui, sauf que dans la réalité, ils vont vite s'enfuir vers les boîtes qui leur offriront un meilleur salaire ET du télétravail. Les travailleurs IT sont en pénurie en ce moment, ce qui signifie qu'il n'y a absolument aucune raison de perdre du salaire, c'est l'inverse.
De plus, je rigole un peu que toute ma carrière on m'a dit que mon salaire dépend de la valeur que j'apporte à l'entreprise. Soudainement ce n'est plus le cas ? Mon employeur trouve que j'ai besoin de moins d'argent donc il peut me payer moins ? Est-ce que ça veut dire que je peux demander plus de salaire si je déménage plus loin du bureau ? Ou que les gens sans enfants peuvent aussi être payés moins ?
Ça n'a aucune espèce de sens autre que les grosses boîtes veulent le beurre et l'argent du beurre. Ne vous laissez pas avoir, le télétravail leur fait déjà économiser de l'argent.
9  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/08/2021 à 16:41
Citation Envoyé par Bousk Voir le message
En voilà une belle connerie et hypocrisie qui m'a toujours fait rire : une boîte ne veut pas t'augmenter, mais pour embaucher quelqu'un elle est prête à signer un gros chèque.
On préfère payer plus cher un nouveau et faire un pari sur ce qu'il va donner une fois dans l'équipe que compenser une personne en poste qui a l'ancienneté, l'historique et les connaissances.
On marche sur la tête.
C'était bien beau, ça, chez Choupa-Stevia (anciennement Choupa Group) ça a recruté en 2004 alors qu'on était en creux de vague des ingénieurs à prix cassé. Trois ans plus tard les salaires étaient plus qu'au beau fixe. Un ingénieur, 3 ans d'expérience, était moins bien payé qu'un JD avec un mastère en optique et reformé 3 semaines à l'arrache sur Java et Cobol...

Je parle même pas de la cheffe de projet qui était payée moins de 30K sous prétexte qu'elle n'avait pas de formation de chef de projet (mais un bac+5 en statistique, comme si c'était amha pas suffisant pour faire correctement de l'IT...). Elle a passé 2 ans à faire une formation diplômable, bossé tous les soirs du lundi au vendredi et le samedi toute la journée sans voir son mari. Au final, quand elle est venue fièrement annoncer, comme à son habitude le manager a dit :
- Oui mais tu sais, tu n'as pas de formation chef de projet
- Ben si, je suis venue te dire que je viens d'avoir !
- Ha, mais tu m'as mal compris... il fallait que tu fasses de missions de chef de projet !
- Mais je suis cheffe de projet depuis 3 ans !
- Ha, mais, heu, ho t'as vu le ciel il est pas bleu aujourd'hui...

Je rigole pour cette dernière phrase, je sais pas ce qui lui a été répondu, elle m'a jamais raconté la suite, mais bon elle s'est barrée après 3 ans de farce. En attendant, avant la crise, elle était payée moins 10K de moins qu'un ingé expérimenté de 2 ans qui vient de se faire recruter...
9  0 
Avatar de esperanto
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/08/2021 à 16:33
Citation Envoyé par kedare Voir le message
Je vois pas en quoi la boite pour qui je bosse doit s'occuper d’où je vis pour savoir comment me payer, que je vive a Paris ou au milieux de la creuse, le travail est le même, aucune raison de discriminer selon la localisation.
Un petit détail quand même: si tu es en télétravail disons à 90%, alors ton temps de transport, même s'il ne concerne que les 10% restants, va quand même augmenter et impacter l'employeur.
Là où je travaille ils sont justement en train de renégocier les contrats avec les SSII sur base de ce raisonnement: le prix d'un profil peut augmenter ou diminuer en fonction du délai que le prestataire s'engage à respecter pour arriver au bureau le jour où il doit dépanner en urgence un truc qui ne peut pas être fait à distance.
Même si en pratique la situation décrite ne se produira sans doute jamais...

Citation Envoyé par Math71 Voir le message
Trouverez vous normal qu'une personne qui habite dans la même ville que vous, avec la même fiche de poste que vous, gagnent 2 fois votre salaire juste parce qu'il travaille dans une boite à Paris et que vous non ? (j'omets volontairement les finances de l'entreprise, je parle ici de 2 entreprises avec le même budget salarial)
On touche ici un problème typiquement français: c'est l'un des rares pays où 90% des entreprises s'installent systématiquement dans la capitale, ne déléguant à la "province" que les filiales pour les pauvres.
Le pays où je travaille n'étant pas centralisé à ce point, ce raisonnement ne tiendrait pas. Mais en même temps il n'est pas bien grand. ça serait très intéressant d'avoir sur ce point l'avis de ceux qui travaillent en Allemagne par exemple.

Citation Envoyé par VBurel Voir le message
En entreprise ou institution, tout est bon pour dévaloriser le travail, et le télétravail c'est "travailler devant la télé" ! Si en plus vous êtes à la campagne, c'est la belle vie, c'est les vacances permanentes.

C'est comme cela que vous serez perçu dans votre entreprise si vous faites du télétravail. Quelque soit votre apport à l'entreprise, même si vous bossez 10 heures par jours 7 jours sur 7 (ce qui devient très vite la réalité en développement), on vous considèrera comme un glandeur qui se la coule douce sur un transat.
Que l'on ait fait ce raisonnement avant le COVID d'accord, mais après plus d'un an de télétravail imposé, on a quand même du recul et ceux qui persistent dans cette position sont juste des démagogues qui ne veulent pas toucher aux privilèges hiérarchiques. Dans ce cas-là tant pis pour eux, ils vont effectivement dévaloriser le travail (et non le télétravail pour le coup! lapsus ou pas?) et je risque d'en arriver à glander au bureau (du moins avant de trouver un autre boulot), considérant que si on ne tient pas compte du meilleur travail que j'ai pu accomplir pendant la période COVID, alors c'est que je suis uniquement payé pour ma présence physique et pas pour mon travail...
7  0 
Avatar de kedare
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/08/2021 à 14:36
Heu non au contraire, le télétravail génère plus de frais pour l'employé (électricité, équipement, accès internet, chauffage/clim, potentiellement assurances plus chères, etc...) donc je verrais plutôt une augmentation du salaire associé avec le télétravail que le contraire.
En plus l'entreprise s'évite de payer ce genre de frais pour ses locaux.
6  0