IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Recrutement IT : il crée un faux langage de programmation afin d'éliminer les candidats qui mentent sur leur CV
Et cela a bien fonctionné

Le , par Michael Guilloux

246PARTAGES

28  0 
Dans un marché de l'emploi aussi concurrentiel que celui de l'IT et avec la situation socioéconomique qui va de mal en pis, il devient de plus en plus difficile de décrocher même un entretien pour espérer avoir un emploi. Ceux qui sont habitués à recruter peuvent le confirmer : la moindre offre d'emploi peut attirer des centaines de candidats. La première grosse difficulté est donc de passer avec succès le premier tri.

Vu la quantité de CV qu'ils reçoivent, en général, les recruteurs utilisent des logiciels dédiés pour repérer les mots clés afin de simplifier la sélection. Pour ceux qui ne veulent pas laisser un logiciel décider du sort des candidats, c'est tout au plus deux minutes qu'ils accordent aux CV quand ils en reçoivent une telle quantité. Toujours est-il qu'ils recherchent certains mots clés avant de sélectionner un candidat pour l'étape suivante.

Ayant connaissance de cette manière de procéder, les candidats ne se gênent pas de faire apparaitre dans leur CV tous les compétences et mots clés de l'offre, même s'ils n'ont pas les compétences en question. L'essentiel est de décrocher l'entretien, pour la suite, on pourra se débrouiller, disent certains candidats. Face à ce problème de sélection adverse, quelle stratégie adopter pour s'assurer qu'à la suite du premier tri, seul un nombre restreint de candidats réellement bons soient retenus ?

Dans le groupe de discussion Facebook ColdFusion Programmers avec de plus de 3000 membres, Alden Holden partage une astuce que son équipe et lui auraient utilisée « une époque bien avant Flutter, Angular, même Fusebox », dit-il.

Pour détecter et éliminer les menteurs lors de leur recherche de talents, ils ont inventé un langage de programmation totalement faux, qu'ils ont appelé MOVA et l'ont mentionné à chaque fois que les chasseurs de tête appelaient. Cela semble avoir bien marché. Lorsqu'ils recevaient des CV avec "X" années d'expérience dans le faux langage, ils savaient que les candidats ne disaient pas la vérité.


Pour piéger les menteurs, ils avaient également créé une image faisant référence à un faux livre intitulé « Learning the MOVA » au cas où des candidats plus prudents, mais non sincères auraient voulu en savoir plus sur ce langage pour mieux agrémenter leurs CV.


Source : Facebook

Et vous ?

Que pensez-vous de cette astuce ?
Quelles stratégies utilisez-vous pour démasquer des candidats qui mentent dans leur CV avant même de les recevoir en entretien ?
En tant que candidat, avez-vous déjà menti dans votre CV pour décrocher un entretien ou un emploi ?
Avez-vous été retenu pour cette offre ? Si oui, comment avez-vous géré votre mensonge par la suite ?
En tant que recruteur, avez-vous très souvent été confronté à des candidats qui ont menti sur leur CV ? À quelle fréquence ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de hdang
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 15:55
Cela viendrait pas du faite que les entreprises demande souvent d'etre le mouton à 5 pattes et de savoir tout sur tout sans y mettre le prix ?...
20  0 
Avatar de pyros
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 14:03
Malheureusement, la plupart des CV doivent d'abord passer le filtre des RH avant d'être transmis aux équipes concerné. Filtre qui se résume à un bête keyword matching comme décrit dans l'article.
Blinder son CV des mots clef de l'annonce ne vise pas à décrocher un entretien, mais juste à passer ce filtre. C'est la cohérence du candidat, ce que raconte son CV de lui qui lui permettra d'avoir un entretien avec le Manager / TeamLeader / Chef D'escouade / Tech Lead / Craftman / whatever.

En gros, un candidat idéal qui n'aurait pas mis "MOVA" sur son CV ne serait jamais arrivé jusqu'à l'équipe technique...
18  0 
Avatar de BugFactory
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 15:11
Ca n'a pas aussi pour effet d'écarter les candidats honnêtes ?

Je m'imagine en recherche d'emploi. Je lis cette annonce, je vois : MOVA. Je ne connais pas, je passe à l'annonce suivante.
Admettons que les autres éléments de l'annonce correspondent assez bien pour que je m'y intéresse quand même. Je fais une recherche google, je ne trouve rien. Conclusion : outil ultra confidentiel, qui n’intéressa personne quand je chercherais ma mission suivante. Je passe à l'annonce suivante.
Mais admettons : les autres outils mentionnés dans l'annonce feront bien sur mon CV, alors je continue. La dessus, le responsable insiste sur ce langage. C'est donc qu'il aura une place centrale dans le projet. Merci de votre temps monsieur, j'ai accepté une autre offre.

Admettons encore une fois. Je signe, et je demande une formation à MOVA. Là dessus le responsable avoue que c'était du bluff. Vous m'avez menti, je démissionne.

Du coup oui, ça écarte les candidats malhonnêtes. Dommage que ça écarte aussi les autres.
18  0 
Avatar de TotoParis
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/03/2021 à 14:04
MOVA est donc un "fake programming language". Soit.
https://www.facebook.com/groups/CFpr...8154545285036/

Mais alors, qu'en est-il de ceci : https://www.researchgate.net/publica...Class_Diagrams

Clavel, Manuel & Egea, Marina & Silva, Viviane. (2007). MOVA: A Tool for Modeling, Measuring and Validating UML Class Diagrams.

Institution:
https://www.researchgate.net/institu...ral_Fluminense
Niterói, Rio de Janeiro, Brazil
http://www.uff.br

Je serai curieux se savoir si des gens ayant travaillé sur ce réel outil MOVA ont été éjectés par un système de traitement automatisé de l'information à cette occasion.
12  0 
Avatar de Pyramidev
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 13:43
Intéressant.

Parmi les candidats qui ont écrit MOVA sur leur CV, je me demande quelle proportion l'a écrit de manière lisible et quelle proportion a utilisé la technique du blanc sur blanc.
Il s'agit d'inscrire en lettres blanches sur son CV le nom d'une école (qu'on a pas fait) ou l'intitulé correspondant à une compétence (que l'on a pas). Pour duper un logiciel, filouter un programme informatique.
7  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 15:57
Citation Envoyé par BugFactory Voir le message
Ca n'a pas aussi pour effet d'écarter les candidats honnêtes ?

Je m'imagine en recherche d'emploi. Je lis cette annonce, je vois : MOVA. Je ne connais pas, je passe à l'annonce suivante.
Admettons que les autres éléments de l'annonce correspondent assez bien pour que je m'y intéresse quand même. Je fais une recherche google, je ne trouve rien. Conclusion : outil ultra confidentiel, qui n’intéressa personne quand je chercherais ma mission suivante. Je passe à l'annonce suivante.
Mais admettons : les autres outils mentionnés dans l'annonce feront bien sur mon CV, alors je continue. La dessus, le responsable insiste sur ce langage. C'est donc qu'il aura une place centrale dans le projet. Merci de votre temps monsieur, j'ai accepté une autre offre.

Admettons encore une fois. Je signe, et je demande une formation à MOVA. Là dessus le responsable avoue que c'était du bluff. Vous m'avez menti, je démissionne.

Du coup oui, ça écarte les candidats malhonnêtes. Dommage que ça écarte aussi les autres.
Je serais toi je ferais attention. C'est un coup à se faire mordre par une chauve-souris enragée :



(Plus sérieusement )
7  0 
Avatar de BugFactory
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 18:34
Citation Envoyé par ijk-ref Voir le message
Bah non, les recruteurs font avant tout de vraies annonces. Ils ne s'amusent pas à mettre MOVA en compétences principales.

D'ailleurs si on suit ta logique, les candidats honnêtes ne répondraient simplement plus à aucune annonce. Puisque une annonce "classique" demande souvent des compétences réelles que très peu d'humains peuvent avoir en même temps.
Ce n'est pas tout à fait pareil. Bien sûr on peut répondre à une annonce qui correspond à 80%, mais si il y en a une autre qui correspond à 90% ? On ignore la première. Si le seul problème c'était le leurre, le recruteur râte le candidat parfait. Et puis tu dis qu'ils ne s'amusent pas à mettre MOVA en compétences principales, mais le recruteur dit l'inverse lui : il demande combien d'années d'expérience lors de l'appel. Donc même si le candidat est arrivé jusque là il risque d'aller voir ailleurs.
Mais pour moi le pire c'est la dernière possibilité : le candidat signe et se rend compte que le recruteur lui ment depuis le début. Pourquoi lui faire confiance? Sur quoi d'autre est il prêt à mentir? Sur la performance de l'employé quand il demandera une augmentation par exemple? Et si des années après, on en a besoin comme référence? A ce stade la conduite rationnelle c'est de profiter de la période d'essai pour être payé tout en continuant la recherche d'emploi. Pas de préavis pendant la période d'essai, donc le candidat peut changer d'employeur dès qu'il en trouve un autre.
Bien sûr tout le monde ne réagit pas comme ça, sinon il ne parlerait pas de cette méthode en des termes positifs aujourd'hui. Mais ce sont les meilleurs candidats qui peuvent se permettre d'être les plus exigeant alors...

Citation Envoyé par air-dex Voir le message
Je serais toi je ferais attention. C'est un coup à se faire mordre par une chauve-souris enragée :
Je me demandais si quelqu'un saisirait la référence! Content de voir que oui.

@el_slapper
De bon il y a aussi celui sur les films d'horreur. Mais plus de mauvais que de bons effectivement, surtout récemment.
6  0 
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/03/2021 à 12:06
Ma belle-mère a postulé : on l'appelle maintenant MamieMova.
6  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 16:10
@air-dex : son seul bon sketch, mais vraiment un chef-d'œuvre.

Citation Envoyé par hdang Voir le message
Cela viendrait pas du faite que les entreprises demande souvent d'être le mouton à 5 pattes et de savoir tout sur tout sans y mettre le prix ?...
ça joue fatalement. Il y a un rigolo qui vient de me "chasser" pour 20k de moins que mon salaire actuel. Evidemment, il trouvait que je remplissais toutes les cases. Forcément, en 20 ans de carrière, j'ai eu le temps d'acquérir plus que des gens qui ont 2 ans d''expérience. Qui n'auront pas toutes les cases (pas leur faute, à 2 ans d'expérience, je ne savais pas grand chose non plus), mais qui eux seront au tarif "viande fraichement diplômée".

Et il y a un autre rigolo qui m'a chassé aussi. Lui m'a dit texto "je viens de me faire plomber par mes clients parce que je ne leur donnait pas de profils assez expérimentés". J'attends de ses nouvelles, lui, je vais lui donner sa chance.
5  0 
Avatar de pseon
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 1:02
Perso Freelance depuis de nombreuses années avec +20 ans d'XP. Et je peux témoigné qu'il n'y a pas que chez les candidats qu'il y a des "margoulins"/menteurs/malhonnêtes chez les recruteurs (viandards ?) aussi. Quelques exemples :
- Un recruteur qui propose à peine 330€/jour pour un AP sénior sur Paris.
- Un autre qui propose 300€/jour pour toujours le même type de profil en province
- Ou certains qui vous expliquent que leurs SSII/ESN (rien ne sert de changer de dénomination) est la meilleure qu'ils ne préconisent pas les Freelances car il sont RSE, respectueux de leurs employés et qu'ils ne peuvent pas l'appliquer à un Freelance. Mais d'après des retours d'anciens employés dès qu'une mission ce termine sans qu'il y ait une nouvelle mission, on vous dégage !
- Un autre : un 1er recruteur me contacte pour une mission, on engage le processus auprès du client. Puis un 2eme recruteur me propose le même client/poste, je lui réponds que j'ai déjà été présenté. Ce dernier me présente quand même chez ce client en faisant du dumping tarifaire sans, bien sur, m'en avertir. Je me suis rendu compte de la malhonnêteté du 2ème via un retour très mécontent du 1er recruteur (qui lui était correct).
- Certains vous présentent chez le client, vous déroulez le processus jusqu'à être accepté par le client. Mais alors votre interlocuteur renégocie le tarif (qui avait été établit avant l'entretien chez le client) à la FORTE baisse.
- Ou d'autres qui vous promettent de vous présenter chez le client. Or, après retour il s'avère qu'en définitive votre profil n'a jamais été présenté chez le client.
- Je vous passe la SSII qui présente votre CV (complètement trafiqué) au client qui, bien sur, vous convoque en entretien car vous "cochez TOUTES ces cases". Mais lorsque qu'il vous interroge vous passez pour un malhonnête car il se rend compte que vous ne maitrisez pas du tout ce qui est annoncé.
- Et pour finir le meilleur : pour un client proposant une mission plusieurs SSII/ESN vous contacte. Vous avancez avec la 1ère et vous déclinez les autres. Mais l'une d'entres elles vous racole en vous disant que vous devriez avancer avec elle car elle est certaine qu'elle vous proposera une meilleure rémunération que la 1ère. Déjà à ce moment vous êtes dubitatif concernant le discours du recruteur. Vous êtes finalement accepté par le client final et quelques jours plus tard la 2ème ESN vous recontacte et vous raconte (sans vergogne) qu'il a discuté avec le manager chez ce client et que (soit disant) ce même manager lui a dit que votre profil n'a pas été présenté par la 1ère ESN. Alors quand vous lui rétorquez que vous avez été retenu par ce manager pour cette mission, il ne sait plus où se mettre et vous invente une histoire à dormir debout pour ce justifier.

Tous ces exemples sont vécus mais ne sont pas exhaustifs des cas de la malhonnêteté des ESN et autres recruteurs.
5  0