IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

90 % des responsables des ressources humaines autoriseront leurs employés à travailler à distance même après la mise à disposition du vaccin COVID-19
D'après une enquête de Gartner

Le , par Sandra Coret

57PARTAGES

5  0 
Près de deux tiers des responsables RH interrogés ont déclaré qu'ils maintiendront toutes les mesures de sécurité actuellement en place

Une enquête menée par Gartner, Inc. auprès de 130 responsables des ressources humaines le 9 décembre dernier a révélé que 90 % des personnes interrogées prévoient de permettre aux employés de travailler à distance au moins une partie du temps, même après l'adoption généralisée du vaccin COVID-19. Soixante-cinq pour cent des personnes interrogées ont déclaré que leur organisation continuera à offrir aux employés une certaine flexibilité quant au moment où ils travaillent.

Alors que les discussions autour du prochain vaccin COVID-19 se poursuivent, 109 responsables des ressources humaines ayant répondu à l'enquête de Gartner laissent entendre qu'environ 50 % des employés voudront retourner au travail – au moins à temps partiel – une fois que le vaccin sera largement diffusé.

"À mesure que le lancement du vaccin COVID-19 approche, les responsables des ressources humaines sont confrontés à une avalanche de questions, notamment pour savoir s'ils peuvent ou doivent exiger que les employés soient vaccinés, quelle est la responsabilité de l'employeur pour aider les employés et leur famille à se faire vacciner, et comment la mise en circulation des vaccins influe sur leur stratégie de retour au travail", a déclaré Elisabeth Joyce, vice-présidente du conseil au sein du cabinet Gartner HR.


62 % des 118 responsables de RH interrogés ont déclaré qu'ils prévoient de poursuivre toutes les mesures de sécurité qu'ils ont mises en place une fois qu'un vaccin COVID-19 sera disponible. Près d'un tiers des personnes interrogées ont indiqué qu'elles n'auraient plus besoin de masques sur le lieu de travail et qu'elles n'imposeraient plus de distanciation sociale dans les zones à forte circulation.

"En ce moment, les organisations envisagent des politiques différentes pour les employés qui reçoivent le vaccin et ceux qui ne le reçoivent pas", a déclaré Mme Joyce. "Le plus important est que les responsables des RH prennent ces décisions en espérant qu'ils devront peut-être corriger leur trajectoire à mesure que nous en apprenons davantage".

Plusieurs régions géographiques connaissent actuellement une résurgence de la COVID-19, ce qui oblige les employeurs à prendre des mesures pour préserver la santé et la sécurité de leur personnel. Parmi les 136 responsables des ressources humaines interrogés, 46 % ont déclaré que leur organisation a déjà fermé ou va fermer des bureaux qui avaient été rouverts auparavant ; 37 % ont déclaré étendre de nouveaux avantages aux employés, tels que l'aide à la garde d'enfants et des congés de maladie supplémentaires.

Lorsqu'un vaccin COVID-19 sera disponible, 60 % des 116 responsables des ressources humaines interrogés ont déclaré qu'ils encourageront les employés à se faire vacciner, mais que cela ne sera pas obligatoire. 60 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles fourniront des ressources aux employés sur le lieu et la manière de se faire vacciner et 44 % ont déclaré qu'elles prévoient de couvrir ou de subventionner les coûts du vaccin pour les employés.

"Bien que le vaccin COVID-19 suscite des inquiétudes, notamment en ce qui concerne la protection de la vie privée et la sécurité des données, de nombreux facteurs entrent en jeu dans la prise de décision concernant la stratégie de vaccination d'une organisation, notamment les réglementations des autorités locales", a déclaré Mme Joyce. "Il est donc essentiel que les responsables des RH travaillent en étroite collaboration avec leurs partenaires en matière de droit et de conformité".

Découvrez la manière de diriger un personnel hybride en cas de perturbation du coronavirus, avec la collection de recherches et de webinaires du Gartner visant à aider les organisations à repenser la manière dont le travail est effectué

Source : Gartner

Et vous ?

Que pensez-vous de cette stratégie des RH ?
Qu'en-est-il au sein de votre propre organisation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Stellar7
Membre averti https://www.developpez.com
Le 26/12/2020 à 17:34
Le président de l'association des DRH de France s'était exprimé (ce n'est pas moi qui l'ai entendu, mais un proche) il y a quelques mois. Son avis : tous les DRH étaient d'accord pour utiliser le télétravail partout où c'est possible. L'idée étant bien sûr de ne rien forcer, mais de ne surtout pas bloquer.
…MAIS…
Mais le blocage venait en fait de la "Direction" tout cout court. La hiérarchie vit/voit très mal la notion de télétravail, sauf en cas de variable d'ajustement jetable. C'est toute une mentalité ancrée dans certaines générations/origines qui est à faire évoluer.

Bon, ça évolue, doucement peut-être, mais ça évolue. Continuons donc à râler expliquer les avantages si c'est bien organisé.
6  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 29/12/2020 à 11:33
Bonjour,

Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Et pas qu'en France. Ma direction à moi est aux USA (côte Est, je pense que ça joue, mais je ne sais pas à quel point), et ils pressurent les RH des "régions" (dont la France) pour ramener les gens au bureau dès que possible
Je pense que c'est vraiment variable d'une personne à une autre plutôt que d'une mentalité globale.
Notre ancien PDG était clairement contre le télétravail. Le nouveau est pour.

Quant à la direction, également sur la côte Est des USA, et ils ont décidé fin novembre de fermer tous les bureaux dans le monde -- nous sommes en télétravail depuis mars.

Oui, ça va dépendre des décideurs plus que des RH, mais il n'empêche que le mouvement est là.
Le télétravail à 100% ne touchera probablement que peu de gens, mais le télétravail à temps partiel risque d'exploser, et il aura forcément des conséquences -- sur les surfaces des bureaux par exemple, mais aussi sur la distance lieu d'habitation / de travail : si un salarié fait 2 AR par semaine, pourquoi ne pas habiter franchement plus loin (à côté d'une gare tout de même), quitte à prendre une nuit d'hôtel 1 fois par semaine pour éviter 1 AR et rester 2 jours consécutifs ?
4  0 
Avatar de moldavi
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/12/2020 à 2:15
Bonjour.

L'épisode Covid montre que le télétravail ça marche. Les plus réticents d'hier, ne peuvent plus le contredire.

Il y a des personnes qui préfèrent le travail sur site, et d'autres à domicile. Laissons donc le choix à toutes ces personnes.
6  2 
Avatar de olivier50
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 31/12/2020 à 19:25
Salut,

Perso ça me laisse indifférent car j'ai la chance de travailler dans un petit service où on s'entend bien. J'ai démissionné pour en arriver là et j'ai connu des ambiances dégueulasses ailleurs.

Dans la boite on laissera faire: ceux qui veulent bosser à 100% dans l'entreprise le pourront, ceux qui veulent 1 ou 2 jours de télétravail le pourront aussi. Donc ce sera un choix qui fera qu'il n'y aura pas de jalousie ni de conflit.

Mais on ira au boulot car le midi c'est très agréable d'être entre collègues, de se détendre, quand on s'entend. Le télétravail c'est bien pour ceux qui ne vivent pas en studio et qui ont de l'espace donc un bon coin bureau, comme les écrivains habitués à travailler chez eux, sinon c'est vite rasoir.

Le matin j'apprécie aussi le temps de trajet, un peu d'activité (à pied) puis le transport en lui-même qui me fait une coupure. Chez moi, je n'ai pas de coupure, le midi je regarde LCI, ça parle covid, j'ai vite la tête comme un chou-fleur.

A+
4  0 
Avatar de ssii negrier-2.0
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/12/2020 à 20:01
Que pensez-vous de cette stratégie des RH ?
On suppose qu'ils ne font que suivre les consignes appliqués par les directions générales .
Evidement plus de personnes en TT impliquent moins de besoin en immobilier et réduction d'économie
Evidement cela ne s'applique qu'aux internes de la société et ne concerne pas les prestamerdes en régie/forfait puisque la décision de leur accorder ne dépend pas des RH mais des négriers du numériques qui délèguent la responsabilité aux responsables d'équipe du clients finals
3  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/12/2020 à 12:01
Citation Envoyé par Stellar7 Voir le message
Mais le blocage venait en fait de la "Direction" tout cout court. La hiérarchie vit/voit très mal la notion de télétravail, sauf en cas de variable d'ajustement jetable. C'est toute une mentalité ancrée dans certaines générations/origines qui est à faire évoluer.
Et pas qu'en France. Ma direction à moi est aux USA (côte Est, je pense que ça joue, mais je ne sais pas à quel point), et ils pressurent les RH des "régions" (dont la France) pour ramener les gens au bureau dès que possible (i.e. dès que vaccin). Moi, je m'en fous, je suis mieux au bureau qu'à la maison, et j'habite tout près, mais pour 90% de mes collègues, revenir aux longs trajets d'avant est une angoisse totale.
3  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/12/2020 à 10:55
Un ancien collègue a voulu quitter sa boite (ancien client pour moi, donc) pour aller vivre à Toulouse. La boite lui a proposé le télétravail alors qu'elle est archi-contre. Résultat : il bosse lundi, jeudi, vendredi à Toulouse et mardi/mercredi sur Paris. Il a pris une piaule en banlieue lointaine à une retraitée pour la nuit. Concernant le vol Toulouse-Paris, étant donné que son épouse est personnel navigant sur cette ligne, il bénéficie de très bas prix (au final, il traite son avion comme un RER "ha mince, je vais rater l'avion de 18h30... pas grave, je prendrai celui de 19h").

Bon la blague, c'est que la boite est tellement habituée à bosser en présentiel qu'on me demandait tout le temps s'il était là. "Bien sûr, mais il est à Toulouse, tu peux l'appeler sur son téléphone, lui envoyer un mail ou le tchatter" "Ha non, je vais attendre qu'il soit là". Résultat, son mardi-mercredi était blindé de réunions qui aurait, j'en suis sûr, pu être traité à l'oral pour bien la moitié. Et comme la boite a voulu rogner sur ses frais, elle lui a demandé de... passer à un seul jour en présentiel. Donc il y a encore plus d'insatisfaits pour faire de réunion, tout ça parce qu'il voulait pas payer la misère que coûtait la piaule chez la retraitée (apparemment, c'était vraiment que dalle, la retraitée avait surtout besoin d'un peu de compagnie de temps en temps).

***

Sur la dalle de la Défense, aux food-trucks près de trois grandes tours qui ont défrayé la chronique en 2008, les vieux de la veille sont mécontents parce que les petits jeunes qui rentrent dans la boite réclament une journée de télétravail par semaine. Apparemment, c'est directement dans leur contrat. Les quadras pensent que c'est un cadeau qui est mérité après plusieurs années de dur labeur ; les petits jeunots un dû si la boite en rouge et noir veut s'octroyer leurs services...
3  0 
Avatar de TotoParis
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 02/01/2021 à 17:21
Citation Envoyé par olivier50 Voir le message
C'est pas une vie: au début ça va mais après on n'en peut plus.
Et le moindre grain de sable dans la vie privée peut tourner au cauchemar.
4  1 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/01/2021 à 18:42
Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
encore heureux qu'une entreprise ne s'arroge pas un droit supérieur à celui qu'aurait mis en place un Gouvernement et les représentants élus...[/COLOR]
c'est ça qui m'inquiéte...j'ai l'impression que les gens qui "managent" les salariés en entreprise et notamment les gens qui travaillent pour les RH prennent de plus en plus le dessus.
C'est préoccupant.
3  0 
Avatar de Derek Corgan
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/01/2021 à 19:58
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
c'est ça qui m'inquiéte...j'ai l'impression que les gens qui "managent" les salariés en entreprise et notamment les gens qui travaillent pour les RH prennent de plus en plus le dessus.
C'est préoccupant.
C'est une question lutte de pouvoir entre le capital (ceux qui investissent)/ l'organisation (ceux qui gèrent)/le savoir-faire (ceux qui font). En théorie il faut un équilibre entre les 3 pour que chacun y trouve son compte. En France l'organisation est mieux reconnue que le savoir-faire (contrairement à l'Allemagne par ex.).
3  0