Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Reed Hastings s'exprime sur le salaire élevé des ingénieurs en logiciel de Netflix,
« Nous nous sommes concentrés sur la recherche des meilleurs sur le marché », a déclaré le PDG de l'entreprise

Le , par Axel Lecomte

63PARTAGES

15  1 
Fondé le 29 août 1997, Netflix est devenu un géant mondial du streaming vidéo depuis le lancement, dix ans plus tard, de son service de vidéo à la demande par abonnement. De plus, l'entreprise continue à connaître un succès auprès de ses abonnés. Et si la multinationale américaine de Scotts Valley, en Californie, poursuit sur la même voie, c'est notamment grâce à la qualité de travail qu'offrent les ingénieurs en logiciel dont elle dispose, d'après Reed Hastings. Il est donc normal que ces employés gagnent un salaire élevé, poursuit le PDG et co-fondateur de Netflix. En effet, une étude publiée en 2019 indique qu'un ingénieur informatique de Netflix gagne plus de 300 000 dollars par an, soit 32 % de plus que ce que paie Facebook.


Reed Hastings, PDG et co-fondateur de Netflix

« Au cours des premières années de Netflix, nous avons connu une croissance rapide et avons dû embaucher davantage d’ingénieurs en logiciel. Avec ma nouvelle compréhension du fait qu’une forte densité de talents serait le moteur de notre succès, nous nous sommes concentrés sur la recherche des meilleurs sur le marché », a déclaré Reed Hastings.

En effet, la plupart des ingénieurs en logiciel de Netflix ont également fait carrière chez d'autres géants de la technologie tels que Google, Apple ou encore Facebook. Dans ces entreprises, ils ont perçu des rémunérations très importantes alors que Netflix, qui disposait à l'époque d'un fonds limité, n'avait pas les moyens de les attirer en grand nombre.

Netflix recrute des « rock stars »

Pour les attirer, l'entrepreneur et ingénieur Reed Hastings a fait appel à un concept créé en 1968, baptisé « principe de la rock star ». Il s'agit d'un principe qui consiste à sélectionner le programmeur le plus compétent.

« Le principe de la rock star est enraciné dans une étude célèbre qui a eu lieu dans un sous-sol de Santa Monica, en Californie. À 6 h 30, neuf programmeurs stagiaires ont été conduits dans une salle avec des dizaines d’ordinateurs. Chacun a reçu une enveloppe en papier cartonné, expliquant une série de tâches de codage et de débogage dont il aurait besoin pour accomplir au mieux ses capacités dans les 120 prochaines minutes. Les chercheurs s’attendaient à ce que le meilleur programmeur surclasse son homologue moyen d’un facteur deux ou trois. Mais il s’est avéré que le programmeur le plus compétent surpassait de loin le pire. Il était 20 fois plus rapide au codage, 25 fois plus rapide au débogage et 10 fois plus rapide à l’exécution du programme que le programmeur avec les notes les plus basses », a expliqué l’entrepreneur milliardaire américain.

Cette expérience a permis à Reed Hastings, qui pratiquait un montant fixe pour les salaires dans le cadre de son projet, de faire le choix entre engager 10 ou 25 ingénieurs de niveau moyen, ou engager une « rock star » en la payant beaucoup plus qu'il devrait payer aux autres. Et bien sûr, il a opté pour la deuxième. Ce choix lui a également donné l'occasion de réaliser au cours des années que le meilleur programmeur n'ajoute pas seulement dix fois plus de valeur, mais plus de 100 fois.


Voilà une opinion qu'il partage aussi avec Bill Gates, qui irait même beaucoup plus loin. En effet, le co-fondateur de Microsoft a l'habitude de citer qu’ « un grand opérateur de tour commande plusieurs fois le salaire d’un opérateur de tour moyen, mais un grand écrivain de code logiciel vaut 10 000 fois le prix d’un éditeur de logiciel moyen ».

« J’ai commencé à réfléchir à l’application de ce modèle en dehors de l’industrie du logiciel. La raison pour laquelle l’ingénieur rock star est tellement plus précieux que ses homologues n’est pas unique à la programmation. Le grand ingénieur logiciel est incroyablement créatif et peut voir des modèles conceptuels que les autres ne peuvent pas », a poursuivi Reed Hastings.

Comme il l'a également souligné, une rock star est dotée d'une perspective ajustable qui lui permet de trouver des moyens de se pousser, de se tirer ou de se dépasser lorsqu'elle est bloquée dans telle ou telle façon de penser. Par la suite, le PDG de Netflix a décidé de trouver un moyen de mettre en œuvre ce principe au sein de son entreprise. Et pour ce faire, une division des emplois avait eu lieu chez Netflix. Les emplois ont été répartis en deux catégories : les postes opérationnels et les postes créatifs.

« Chez Netflix, la plupart de nos publications reposent sur la capacité des employés à innover et à exécuter de manière créative. Dans tous les rôles créatifs, le meilleur est facilement 10 fois meilleur que la moyenne. Le meilleur expert en publicité peut imaginer une cascade qui attire des millions de clients de plus que la moyenne. En 2003, nous n’avions pas beaucoup d’argent, mais nous avions beaucoup à accomplir. Nous avons dû réfléchir soigneusement à la façon dont nous dépenserions le peu que nous avions. Nous avons déterminé que pour tout type de rôle opérationnel, où il y avait un plafond clair sur la qualité du travail, nous paierions le taux moyen du marché », a raconté l’entrepreneur de 59 ans.

En ce qui concerne les emplois créatifs, Netflix préfère consacrer une énorme somme d'argent à un seul employé de valeur bien supérieure que de dépenser pour une douzaine d'artistes. Son principe est donc de compter sur une personne exceptionnelle pour faire le travail de plusieurs, tout en la rémunérant énormément.

Source : CNBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Un ingénieur en informatique de Netflix gagne plus de 300 000$ par année, Pourquoi cette entreprise paie-t-elle plus que Google et Facebook ?
Les entreprises technologiques commencent à laisser leurs employés travailler de n'importe où, à condition qu'ils acceptent un salaire moins élevé
Netflix : Python est derrière chaque film que vous regardez, voici comment l'entreprise utilise le langage de programmation pour ses services
Netflix représente 15 % du trafic mondial en downstream selon un rapport, qui note aussi que la vidéo représente près de 58% du trafic mondial en downstream
Pour l'année 2019, Netflix a payé seulement un demi-million d'euros d'impôts en France, pour un chiffre d'affaires estimé à plus de 800 millions d'euros

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/09/2020 à 10:48
Citation Envoyé par pyros Voir le message
J'ai connue une "rock star" qui, par son incapacité à bosser en équipe, a coulé un projet à 2000 jours homme, fait explosé 2 équipes et envoyé 2 dev en dépression.
Est-ce la faute de la rock-star, ou est-ce que le management qui était appliqué était mauvais ?

Si tu gères tout le monde de la même manière, c'est que tu gères mal ton équipe. Chacun est différent, et doit être traité de manière unique. Pour moi le problème n'est pas la personnalité du développeur, mais ce que tu en fais.
8  0 
Avatar de pyros
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/09/2020 à 9:53
Mouai... J'ai connue une "rock star" qui, par son incapacité à bosser en équipe, a coulé un projet à 2000 jours homme, fait explosé 2 équipes et envoyé 2 dev en dépression.
Je suis d'accord qu'il peut y avoir un rapport 10 à 20 entre un mauvais dev et un bon dev mais je préfère une gars moyen qui apporte une bonne ambiance à une diva qui refuse de s'abaisser à faire les basses besognes.
6  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/10/2020 à 11:25
Tester, c'est douter.
6  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 01/10/2020 à 13:02
Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
Pour gagner la Ligue des Champions, faut mieux avoir une équipe composée de Messi, Ronaldo et compagnie. Donc faut mettre le prix pour les attirer. Après faut leur filer un bon entraineur/manager pour les mettre dans les meilleurs dispositions. .
Tu peux avoir une équipe composée uniquement de grands champions individuels, s'ils n'arrivent pas à travailler ensemble tu n'en feras rien. Du tout. Et tu seras moins productif qu'une équipe composée d'individus moins compétents individuellement, mais qui arrivent à bien travailler ensemble.

Dans ta phrase, la seconde partie est au moins aussi importante que la première.
6  0 
Avatar de Astraya
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/09/2020 à 11:33
Mouai... Et c'est quoi le salaire? Comment les performances ont été mesurées? Vous sentez? Ça sens la com.
Est-ce que le travail chez Netflix est si cool et bien que ça? Je doute personnellement avec des sorties comme ça. Le salaire ne fait pas tout.
5  0 
Avatar de pyros
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/09/2020 à 11:51
Est-ce la faute de la rock-star, ou est-ce que le management qui était appliqué était mauvais ?

Si tu gères tout le monde de la même manière, c'est que tu gères mal ton équipe. Chacun est différent, et doit être traité de manière unique. Pour moi le problème n'est pas la personnalité du développeur, mais ce que tu en fais.
Assez d'accord avec toi. L'erreur a été de mettre une personnalité individualiste au sein d'une équipe. C'est quelque chose à voir lors d'un recrutement, la personnalité du candidat est-elle compatible avec son future poste ? Il y a des postes qui nécessite une très grand autonomie et peu d'interaction. D'autre au contraire où le travail en équipe prime sur les compétence individuels.

Mais j'ai aussi eu la chance de bosser avec des rock star avec un grand team spirit
4  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/09/2020 à 16:38
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
(.../...)
ensuite faut tout de même avoir du talent non ?(.../...)
On s'éloigne sacrément du sujet initial, mais c'est toujours compliqué, ces questions là. Ne serait-ce que parce-que le talent est bien difficile à mesurer, mais que le progrès des gens va varier beaucoup en fonction de la manière de travailler. Un exemple classique est donné par Jeff Atwood. J'ai aussi deux exemples perso venant du COVID : ma fille a beaucoup moins bossé son alto pendant le confinement qu'avant - et pourtant, elle a fait bien plus de progrès. Ma nièce, prof de Français, a constaté bien plus de progrès par semaine chez ses élèves à 2 heures à 13 qu'à 4h30 à 26. Et bien sur, on sait tous que la qualité du prof/de l’entraîneur joue beaucoup, de même que le lien émotionnel prof-élève.

Après, il y a le potentiel des gens. Quand je mentore des débutants à mon jeu en ligne préféré, j'en croise qui pigent tout en quelques jours, et d'autres qui en sont toujours au même point après 4 ans de leçons attentives. Mais là aussi, d'ou ça vient? Est-ce que c'est inné? Ou est-ce que certains ont appris à écouter et à se remettre en cause, là ou d'autres ont été encouragés à rester dans leurs illusions et leurs préjugés? Je ne sais pas. ce qui est sur, c'est que ce jeune yéménite que j'ai brièvement suivi est devenu un des meilleurs joueurs du jeu (quand internet n'est pas coupé dans son pays), alors que tel autre Français a fait zéro progrès en 4 ans. Avec le même mentor (moi).

Donc oui, il y a des gens plus forts que d'autres, quelle que soit la discipline, mais juste parler de "talent" me parait gonflé. Je suis bon en développement (pas le meilleur, clairement, mais j'ai pu me comparer, et il faut chercher du bon pour me battre), mais en même temps, à 5 ans, mon père me faisait écrire des programmes en BASIC sur son Sirius S1. Et j'adorais mon père, j'aurais fait n'importe quoi pour lui plaire. Et il explique très bien, en plus. Ca aide. Mais jusqu'à quel point? C'est une question qui est posée depuis la nuit des temps, et n'a toujours pas vraiment de réponse. Tout compte, mais quantifier chaque élément de ce tout est très difficile.
4  0 
Avatar de Derek Corgan
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/10/2020 à 21:26
Un des ex-employeurs était composé de gens d'un très bon niveau. J'ai beaucoup appris à leur contact.
Un des managers estimait pouvoir un jour être plus fort qu'un concurrent (plus gros).

Ce concurrent est aujourd'hui mon employeur. Effectivement le niveau est moindre mais il y a moins d'ego et plus d'esprit d'équipe.
Mon ex-employeur a failli couler et s'est fait racheter.
Mon ex-employeur c'est l'histoire de la grenouille qui voulait être plus grosse que le boeuf.

Certes le talent cela compte mais sans esprit d'équipe et un minimum de respect des autres cela sert à rien.

Cela dit pour l'avoir connu :
Talent + esprit d'équipe => émulation + produits géniaux.
4  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/10/2020 à 9:59
Avoir 3 rock star qui font le travail de 30, ça ne m étonne pas. C est un choix de recrutement qui peut etre pertinent et qui se retrouve dans beaucoup de startup.

Mais la question est plus... dans le temps comment ça tient la route après 5 ans.

La principale différence à mon sens est dans le turnover

Quand tu perds une rock star, tu perds d un coup 33% de ton équipe et surtout la connaissance sur au moins 25% de code que les 2 autres n ont jamais touché.
Et trouver une rock star qui accepte le code d une autre... pas facile.

On a donc des aléas plus fort de productivité que sur une équipe de 30 moyens ou le départ d un déc représentera 3% de productivité et max 0.5% du code.

Dans un mode de croissance rapide, ça va. Dans u mode de croissance stable c est moins bien.

Pour moi il faut les garder pour les projets d innovation ou de découverte ou ils vont exceller et créer une valeur énorme.
4  0 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/09/2020 à 13:45
Citation Envoyé par pyros Voir le message
Mouai... J'ai connue une "rock star" qui, par son incapacité à bosser en équipe, a coulé un projet à 2000 jours homme, fait explosé 2 équipes et envoyé 2 dev en dépression.
Je suis d'accord qu'il peut y avoir un rapport 10 à 20 entre un mauvais dev et un bon dev mais je préfère une gars moyen qui apporte une bonne ambiance à une diva qui refuse de s'abaisser à faire les basses besognes.
C'est comme dans un groupe de rock, tu préfères prendre le gars moins bon mais fiable que la diva qui arrive en retard aux concerts...
3  0