Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

GitLab était entièrement en télétravail avec ses 1300 employés bien avant la pandémie du covid-19,
Voici comment l'entreprise s'y prend

Le , par Bill Fassinou

89PARTAGES

10  0 
Si la pandémie du coronavirus a bouleversé la façon de travailler de millions de personnes à travers le monde, ce n’est pas du tout le cas pour GitLab. La société était déjà totalement délocalisée avant que le Covid-19 ne frappe. Selon son PDG, Sid Sijbrandij, bien qu’elle ne dispose pas de bureaux, GitLab a suffisamment de revenus pour entrer en bourse. Ça fait déjà un moment que la société se prépare à entrer en bourse. En septembre passé, elle a doublé sa valorisation et prévoyait une introduction en bourse pour cette année. Le Covid-19 a dû sûrement ralentir l’entreprise.

C’est au cours de cette pandémie de coronavirus que l’on a vu la plus importante expérience de télétravail au monde se déclencher. Ce mode de travail est devenu la seule possibilité pour de nombreuses entreprises, qui pourtant ne s’y étaient pas préparées, d’atténuer les effets de la pandémie. Mais, un peu comme si elle l’avait envisagé, GitLab semble n’avoir ressenti aucun effet du Covid-19, car ses employés ont toujours travaillé à distance. Ainsi, alors que les employés de nombreuses autres entreprises de la Tech avaient du mal à s’adapter, c’était la routine pour les employés de GitLab.

En effet, l’entreprise fonctionne ainsi depuis ses débuts en 2014. C’est quand même un mode de travail assez osé pour une entreprise qui emploie 1300 personnes. Avec ce statut, GitLab est l'une des plus grandes startups de logiciels d'entreprise dans le monde. Lorsque la pandémie a frappé, ses employés disposaient déjà d'espaces adéquats à la maison où ils pouvaient travailler. Et comme beaucoup d’autres sociétés, GitLab s'appuie aussi sur des outils de communication virtuels tels que Slack et Zoom. Les employés utilisent simplement ces outils de manière très spécifique.


Dans une interview accordée au média CNBC par Sid Sijbrandij, PDG de GitLab, il a confirmé que les employés de la société suivent une politique consistant à choisir les bons émojis pour réagir aux messages de chat et à allouer un certain nombre de minutes pour clore les appels vidéo. De plus, son site affiche et met à jour régulièrement des instructions détaillées sur la manière d'intégrer les nouveaux employés, et un système de jumelage permet d'éviter que les nouveaux employés ne soient débordés. Cela dit, certains membres se réunissent toutefois de temps en temps.

« Nous nous réunissions de temps en temps avec des personnes qui se trouvent à proximité, et environ une fois tous les 9 à 10 mois avec toute l'entreprise », a déclaré Job van der Voort, ancien vice-président produit de GitLab, dans un entretien par courrier électronique. « Ces moments étaient très agréables pour apprendre à connaître d'autres côtés des gens, mais il faut reconnaître que nous avons déjà beaucoup travaillé sur ce point en passant des appels plus souvent avec Zoom, par exemple », a-t-il ajouté. En outre, son PDG a également déclaré à CNBC que la productivité des employés a augmenté depuis le début de la pandémie.

« Même si certains employés s'occupent de leurs enfants en plus de leurs responsabilités actuelles, la productivité a augmenté depuis l’arrivée du Covid-19 », a déclaré Sid Sijbrandij. Mais Sid a précisé que l’on observe parfois un sentiment d’isolation chez certains. « Après avoir interrogé les gens, il semblerait qu'ils s'ennuient. Il n'y a pas grand-chose d'autre à faire, alors les gens ont tendance à travailler plus pour contrer cela », a-t-il ajouté. Selon CNBC, Sijbrandij prévoit de mettre fin à cela et permettre aux gens de ne plus se sentir trop isolés.

Pour cela, de nouveaux canaux de gratitude et de santé mentale sont mis en place quotidiennement sur Slack, et très bientôt, les membres de la famille pourront se joindre aux appels internes de Zoom. Selon Sijbrandij : « Avec des enfants à la maison, les enfants sont super curieux ». Un autre aspect de la société est la transparence dont elle fait preuve. Beaucoup de choses sont publiques chez GitLab, notamment son organigramme, son infrastructure et ses propositions marketing. Les employés consultent et actualisent un manuel recensant toutes les activités de l'entreprise.

Dans ce manuel, on peut lire que depuis 2015, alors que GitLab n'était encore qu'une petite startup, elle prévoyait déjà de s’introduire en bourse le mercredi 18 novembre 2020, une chose qui a surpris les gens à l’époque. Pour les employés, cela signifiait que même s'ils travaillaient à domicile, ils devaient être sérieux pour construire et vendre les produits que beaucoup de gens seraient prêts à payer. Mais le paysage actuel rend très faibles les chances d’une introduction en bourse réussie. Les détails sur le calendrier de l'introduction en bourse ont donc été supprimés du manuel pour l’instant.

GitLab n'a pas renoncé à son objectif d'être cotée en bourse, même si elle n'a pas de bureaux. « Nous sortirons quand nous et les marchés serons prêts. « Nous ne vous donnerons pas de préavis, comme toutes les autres entreprises », a déclaré Sijbrandij.

Source : CNBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Selon vous, pourquoi le télétravail est à la traîne en France alors que cela semble marcher ailleurs ?

Voir aussi

Gitlab double sa valorisation à 2,75 milliards de dollars avant son introduction en bourse prévue en 2020, grâce à un nouveau financement de 268 millions de dollars

GitLab 11.0 est disponible avec un ensemble de fonctionnalités d'automatisation, une meilleure gestion des licences et de la sécurité, entre autres

GitLab, le gestionnaire de référentiels Git, a été développé en Ruby on Rails, son PDG nous donne ici les raisons de ce choix

GitLab a récolté 100 millions de dollars suite à une levée de fonds série D qui porte sa valorisation à 1,1 milliard de dollars

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/07/2020 à 17:16
Leur handbook est vraiment intéressant à parcourir. Un paquet de société pourrait s'en inspirer pour bien des pratiques.
2  0