Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Diplômés de Master 2016 : plus de 5000 dans la filière informatique avec un taux d'insertion professionnelle de 95 % à 18 mois
Et 97 % à 30 mois après l'obtention de leur titre universitaire

Le , par Patrick Ruiz

48PARTAGES

15  0 
Ce sont les chiffres de l’enquête « diplômés de Master » que le ministère français de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation pilote. En décembre 2018, ce dernier a lancé la 7e édition qui concerne la session 2016. Cette enquête a été menée auparavant en :

  • en décembre 2017, 18 et 30 mois après l’obtention de leur diplôme, auprès des diplômés de Master de la session 2015 ;
  • en décembre 2016, 18 et 30 mois après l’obtention de leur diplôme, auprès des diplômés de Master de la session 2014 ;
  • en décembre 2015, 18 et 30 mois après l’obtention de leur diplôme, auprès des diplômés de Master de la session 2013 ;
  • en décembre 2014, 18 et 30 mois après l’obtention de leur diplôme, auprès des diplômés de Master de la session 2012 ;
  • en décembre 2013, 30 mois après l’obtention de leur diplôme, auprès des diplômés de Master de la session 2011 ;
  • en décembre 2012, 30 mois après l’obtention de leur diplôme, auprès des diplômés de Master de la session 2010.

La 8e édition qui touche aux étudiants de la session 2017 reste donc à paraître. Dans le lot Sciences – Technologies – Santé (STS) qui compte 32 555 diplômés en 2016, l’informatique concentre plus de 5000, soit approximativement 15, 36 %. C’est le deuxième pourcentage le plus élevé après celui des sciences de la vie.

Que sont devenus les diplômés de Master en informatique de la session 2016 ?

L’enquête précise que le taux d’insertion professionnelle à 18 mois est de 95 % avec 92 % d’emplois stables (contrats à durée indéterminée – CDI). À 30 mois, l’insertion professionnelle est de 97 % avec 94 % de CDI.


On couple les questions de genre et celles relatives au salaire pour souligner que seulement 13 % des diplômés en Master informatique de la session 2016 sont des femmes. Comme pour les autres diplômes de l’enquête du ministère français de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, elles ont en moyenne un salaire net inférieur à celui des hommes à 30 mois de la sortie d’études (1800 euros en moins). Cet état de choses peut amener à s’interroger sur l’effectivité de ceci que les entreprises convoitent les informaticiennes. Toutefois, par rapport à la question homme-femme, il faut aussi aller dans le détail des emplois occupés par ces dernières. Une étude réalisée en 2018 par les psychologues Gijsbert Stoet, de l'université de Leeds Beckett et David Geary, de l'université du Missouri révèle que dans les pays qui autonomisent les femmes, elles sont moins susceptibles de choisir des professions en mathématiques, en sciences et en technologies. Ainsi, le constat lié serait donc que même lorsqu’elles sont diplômées en informatique elles s’orientent (ou se réorientent souvent) vers des postes informatiques non-codeurs (analyse fonctionnelle, gestion de projet ou de produit, etc.) où la demande n’est pas aussi forte que pour les développeurs.

La dernière enquête « diplômés de Master » du ministère français de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation permet aussi de se lancer sur l’axe des comparaisons salariales des diplômés à bac+5 issus de la fac et ceux sortis des grandes écoles. À 18 mois, un diplôme de Master informatique de la session 2016 pèse pour 32 800 euros de salaire annuel brut. À 30 mois, le chiffre est revu à la hausse : 35 100 euros de salaire annuel brut. Dans son classement 2017 des meilleures écoles d’ingénieur de France, l’Usine Nouvelle dresse une liste de 20 écoles. Sans faire dans le détail des filières, le salaire annuel moyen (en brut) de ces écoles est de 39 272 euros. Les chiffres suggèrent une conclusion : se faire une belle place au soleil comme informaticien de niveau bac+5 requiert de choisir une grande école plutôt que la fac.


Source : Enseignement supérieur

Et vous ?

Êtes-vous de la promotion 2016 ?
Si oui, ces chiffres sont-ils cohérents avec la réalité sur le terrain depuis votre sortie d’école ?
Pourquoi à votre avis les diplômés de grandes écoles semblent plus avoir la cote en entreprise que ceux issus de la fac ?

Voir aussi :

Un employé de Google crée la polémique en expliquant que les femmes ne sont pas faites pour la tech et finit par être viré de l'entreprise
Polémique sur les inégalités de genre dans la tech*: des chercheurs défendent l'employé de Google, ses arguments seraient prouvés scientifiquement
Inégalités du genre dans la tech : Google poursuivi par son ex-employé et bientôt pour discrimination salariale basée sur le genre
Le sexisme dans la tech est « omniprésent », affirme la CEO de YouTube qui profite du débat sur les inégalités de genre pour partager son expérience

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Kearz
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/01/2020 à 12:09
Est-ce qu'on pourrait savoir comment ces écoles ont pu récupérer les salaires ?
Les grandes écoles ont besoin d'avoir une renommée, est-ce qu'elle ne boosterait pas un peu les salaires ? (+ de 40K€ de salaire au bout d'un an, ça me semble assez énorme. Si c'est le cas et bien, en effet c'est cool les grandes écoles. Bon, après est-ce 40K€ à Paris c'est vraiment un salaire suffisant pour bien vivre ?)
Après le ratio "grandes écoles" vs "fac" est différent à Paris qu'en province, est-ce que si on faisait l'expérience en province on aurait aussi des écarts de salaire aussi important ?
4  0 
Avatar de tanaka59
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 15/01/2020 à 20:59
Bonjour,

Pourquoi à votre avis les diplômés de grandes écoles semblent plus avoir la côte en entreprise que ceux issus de la fac ?


Tout simplement , qu'il y a une forme d'élitisme et pour se donner un "style". Il est mieux vu de recruter un étudiant sortant de l'école "TechTruc de Paris" que celui venant de la "Fac de Ville Truc dans le département combien déjà ? ".

Puis bon , l’anglicisation des titres fait aussi plus mouche qu'un long à rallonge à la française.
3  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 13/01/2020 à 14:31
Ce genre de chiffres presque bruts apporte plus de questions que d'informations à mon sens.

Par exemple :
les 16% de poursuites d'études (thèse probablement) sont-ils comptés comme emploi (la bourse ministérielle est autour de 1600 ou 1700 euro bruts mensuels, la CIFRE un peu plus mais c'est loin d'un salaire), ou bien sont-ils sortis des calculs ?
L'étude se base sur 19% de répondants, et choisis parmi 43% "dans le champs" : pourquoi et comment sont-ils sélectionnés ?
Combien travaillent dans le domaine ?

Quelle est l'évolution par rapport aux autres années ?
Pour ce qui est des écoles par rapport aux universités, autant j'ai vu des universitaires bac +5 développer, des EPITA aussi, autant des X ou ponts, c'est franchement beaucoup plus rares, car souvent, dès la sortie d'école, ils n'occupent pas de poste de développeur mais des postes avec plus de responsabilités, donc il est normal qu'ils aient des salaires plus importants.

Un peu comme si on comparait le salaire d'un bac+5 qui a fait une reconversion boulanger et un bac+5 qui fait du dev... Ils ont un bac +5 les deux, mais ne font pas le même métier.
2  0 
Avatar de SimonDecoline
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/01/2020 à 16:58
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
À 18 mois, un diplôme de Master informatique de la session 2016 pèse pour 32 800 euros de salaire annuel brut. [...] Dans son classement 2017 des meilleures écoles d’ingénieur de France, l’Usine Nouvelle dresse une liste de 20 écoles. [...] Les chiffres suggèrent une conclusion : se faire une belle place au soleil comme informaticien de niveau bac+5 requiert de choisir une grande école plutôt que la fac.
Non, les chiffres suggèrent que comparer la moyenne sur toutes les facs avec la moyenne sur les 20 meilleures écoles c'est de l'incompétence ou de la malhonnêteté.

Par contre, ça aurait été intéressant de comparer avec les résultats du "campus du numérique", dans lequel l'État injecte des millions...
2  0 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 15/01/2020 à 21:27
Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
Puis bon , l’anglicisation des titres fait aussi plus mouche qu'un long à rallonge à la française.
Ce qui est particulièrement ironique vu le niveau moyen d'anglais en France
2  0 
Avatar de fodger
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 14/01/2020 à 10:31
Une série de nombres qui ne veut rien dire :
- Est-ce une moyenne, une médiane ?
- Si c'est sur toute la France c'est un non sens, 30 ke à Paris n'a pas la même signification qu'à Clermont Ferrand.
- Quels métiers ? Informaticien ne veut rien dire, c'est un corps de métiers à l'instar de "Docteur".
1  0 
Avatar de L33tige
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/01/2020 à 15:40
Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
Oui, voilà, "grande école du numérique". Désolé, je ne suis pas très fort en bullshit politique.
Personnellement j'ai eu mon diplôme dans une formation qui au cours de ma formation à été labellisée grande école du numérique, j'ai même participé au hackathon pour son lancement.

C'était au final une super expérience et définitivement quelque-chose de salvateur pour moi, mais, il faut savoir que peu s'en sortent vraiment à la fin, beaucoup ont arrêtés avant et/ou se sont reconvertis mais même pour eux, je pense que ça leur à au moins donné l'opportunité de se donner un avis et de se dire "je ne veux pas faire ça".

Est-ce qu'injecter de l'argent dedans est une bonne idée ? Je suis pas bien placé pour pouvoir le dire, en revanche c'est sûr à 100% que les personnes qui ont suivi les cours par amour s'en sont mieux sortis en 2 ans que pendant tout le reste de leur scolarité, après, pour l'emploi après coup, c'est super hétérogène, mais parmi les diplômés on est quasiment tous partis à l'étranger.
1  0 
Avatar de tanaka59
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/01/2020 à 0:05
Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
Ne perds pas ton temps à répondre à ces affirmations débiles. L'article dit que 92% des diplômés de fac ont un CDI en 18 mois. 92% de CDI c'est pas "avoir la côte auprès des entreprises" ? C'est combien pour les écoles ? Bah l'article ne le dit pas mais il affirme quand même que les écoles semblent avoir plus la côte"...
Ah oui mais les diplomés des 20 meilleurs écoles sont mieux payés que les diplomés de l'ensemble des facs... Et alors ? Peut-être que les diplômés des 20 meilleurs facs sont mieux payés que les diplomés de l'ensemble des écoles mais l'article ne le dit pas.
Bref du grand n'importe quoi.
Du clientélisme, de élitisme quoi ...
1  0 
Avatar de yento
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/01/2020 à 21:25
Citation Envoyé par Kearz Voir le message
Est-ce qu'on pourrait savoir comment ces écoles ont pu récupérer les salaires ?
Les grandes écoles ont besoin d'avoir une renommée, est-ce qu'elle ne boosterait pas un peu les salaires ? (+ de 40K€ de salaire au bout d'un an, ça me semble assez énorme. Si c'est le cas et bien, en effet c'est cool les grandes écoles. Bon, après est-ce 40K€ à Paris c'est vraiment un salaire suffisant pour bien vivre ?)
Après le ratio "grandes écoles" vs "fac" est différent à Paris qu'en province, est-ce que si on faisait l'expérience en province on aurait aussi des écarts de salaire aussi important ?
Les ecoles envoient les sondages officiels aux eleves 6 a 18 mois apres la sortie. Ca demande si on est employe en CDI/CDD, poursuite d'etudes, chomeurs ou autre.
Les chiffres sont donc remplis sois meme par les jeunes diplomes. A noter que c'est pas forcement tres clair comment remplir entre brut/bonus/avantages/primes, et c'est pas forcement bien ficelé si on est partie a l'etranger (facile de faire 100k ou 200k dans certains pays).

Autour de 40 kE, uniquement au centre de Paris, pour les ecoles les plus prestigieuses (bref a Paris), avec un peu d'arrondie par le haut, ca me semble tres credible.
1  0 
Avatar de Tlams
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/01/2020 à 11:16
Est-ce qu'on pourrait savoir comment ces écoles ont pu récupérer les salaires ?
On reçoit tous les 3-6 mois un questionnaire par email.
- Emploi actuel / type de contrat / salaire ...
0  0