Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Comment avoir du succès quand on travaille en freelance ou à domicile :
Des ingénieurs logiciels partagent leurs expériences

Le , par Dominique Rey

49PARTAGES

24  2 
Travailler à domicile procure d’innombrables avantages, ne serait-ce que de ne pas être soumis à son supérieur et de travailler selon un horaire flexible. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes choisissent de se lancer comme freelance et autant le dire, ce ne sont pas les avantages qui manquent. Comme le dit si bien Shawn Masson Spence : « Travailler à domicile offre de formidables opportunités comme de se concentrer sur les valeurs fondamentales, telles que la famille, la communauté, tout en fournissant un service de qualité à votre entreprise ». Graphiste, rédacteur, transcripteur, ingénieur logiciel, ce ne sont pas les domaines qui manquent. Sur ce dernier point justement, le métier d’ingénieur logiciel commence à avoir le vent en poupe. Il est tout à fait possible de devenir freelance dans ce domaine, mais sous certaines conditions.

Avoir un bureau dédié

Tout comme le fait de travailler dans un local, le travail en freelance doit se faire dans un environnement de travail épanouissant. Il faut en sorte que tout soit propice à une meilleure productivité. C’est même un critère essentiel si l’on veut que tout soit parfait et se déroule sans encombre. Il ne faut pas hésiter à faire les choses en grand pour se sentir mieux au quotidien : décoration inspirante, agencement de bureau professionnel, etc. Il ne faut pas non plus oublier que travailler de chez soi requiert certaines conditions qu’il ne faut pas négliger, à savoir : une bonne connexion internet, un ordinateur performant et la dernière chose, mais non la moindre, une connexion de secours. On n’est jamais à l’abri d’une éventuelle coupure de connexion, alors autant prendre des précautions autant que possible. Mais comme il s’agit d’un travail en freelance, il est possible de le faire de n’importe où, notamment pour changer la routine. D’après les dires d’un ingénieur logiciel freelance, il est bon de se sortir de sa routine en variant les lieux de travail, un jour à la maison puis un autre dans un cyber café ou pourquoi pas dans un espace de coworking. Un autre freelance approuve cette idée en déclarant ceci : « une chose que je trouve utile, liée au fait d’avoir un bureau à domicile, c’est de pouvoir varier de lieu de travail même si j'ai un bureau dédié – pendant une semaine, je travaille dans un café, la semaine d’après sur la table de la salle à manger… Je trouve que cela brise la routine. »

Fixer des horaires de travail

Il est vrai que travailler indépendamment, c’est être plus libre de ses mouvements, c’est de travailler quand on veut, où on veut. Ce n’est pas totalement faux, mais il ne faut pas non plus oublier que le travail ne se termine jamais. Se réveiller chaque jour à la même heure est une habitude qu’il faut garder comme si l’on travaillait dans une entreprise. Cela permet entre autres de s’imposer un rythme de travail naturel. L’avantage, c’est que le freelance pourra choisir ses propres plages horaires. Cependant, certains événements risquent d’avoir une incidence sur cette routine matinale – maladie, autres tracas du quotidien, etc. Dans ce sens, un autre freelance estime que : « la gestion du temps et le respect d'un calendrier sont essentiels. Lorsque j'ai fini de m'habiller pour la journée, j'allume mon ordinateur, je me prépare un bon café et je suis à mon bureau à 9 heures précises. Je prends le temps de prendre une pause déjeuner, la plupart du temps avec mes clients, ce qui minimise les inconvénients liés à la gestion du trafic ou au risque d'être en retard ».


Porter des vêtements de travail

Travailler à la maison, c’est la possibilité de porter un pyjama une journée entière. Il s’agit du piège du pyjama, une menace qui pèse sur la plupart des freelances. En misant sur des vêtements de travail normaux, c’est avoir un état d’esprit actif et ne pas se retrouver quelques heures après avoir commencé le travail sur le canapé. Porter des vêtements normaux ne signifie toutefois pas enfiler une chemise, une cravate ou encore une tenue classe. L’idée est d’enfiler des vêtements propres et décontractés pour se sentir bien dans sa peau. Certains freelances jouent cependant le jeu et optent pour des tenues classes comme c’est le cas d’un freelance qui avoue qu’il porte une chemise lorsqu’il travaille et qu’il le retire lorsqu’il a terminé. Un autre freelance a déclaré que porter des vêtements de travail, c’est maintenir la même routine matinale que celle que l’on peut avoir si l’on va dans un bureau. Il rajoute en disant que porter des vêtements de travail n’est pas le plus important, mais que tout est une question de mentalité. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde, certaines personnes se sentent en effet plus à l’aise avec des vêtements décontractés comme c’est le cas d’un freelance qui fait savoir qu’il ne porte jamais des vêtements de travail les préférant à des tenues décontractées.

Toujours garder à l’esprit qu’on travaille à la maison

Ces conseils permettent d’entrer dans un état d’esprit de travail, mais le seul à vouloir changer les choses reste le freelance lui-même. Lorsqu’on travaille de chez soi, il ne faut pas oublier que certaines choses risquent de distraire et d’éloigner de l’essentiel : le travail. Il est donc impératif de trouver le bon équilibre, non seulement pour le freelance, mais aussi pour les autres membres de la maison. Il doit fixer des règles. Mais ces règles diffèrent d’une personne à l’autre, d’autant plus qu’il n’y a pas de règle fixe. Au fur et à mesure que le temps passe, le freelance apprendra ce qui fonctionne le mieux pour lui. Cependant, si certaines distractions peuvent être ignorées, d’autres en revanche méritent une attention spéciale. À un stade avancé, si l’on n’y prête pas une attention particulière, cela impactera grandement la productivité. Cela en va de même pour ce que l’on appelle les parents freelances. Il est, en effet, difficile de concilier en même temps, vie de parents et le travail. C’est justement ce qu’un père de famille raconte : « J'ai toujours travaillé à domicile quelques jours par semaine et ma productivité a toujours été supérieure à la moyenne. Deux ans plus tard, j’ai eu 3 enfants qui aiment avoir leur père à la maison. À moins d'aller au bureau ou de travailler de nuit, il est assez difficile de se concentrer trop longtemps. Je sentais que je devais changer d'habitude pour que tout soit en ordre. J'ai un stagiaire pour m'aider. Cependant, j'ai commencé à me rendre au bureau plus souvent qu'auparavant. L’avantage du travail au bureau, c’est de faire en même temps des exercices, car je me déplace à vélo et je mène plus de projets en parallèle avec des collègues. Je continue de choisir au moins un jour de la semaine pour travailler à la maison ». Travailler à la maison n’est pas fait pour tout le monde, c’est un fait. « Travailler à domicile ne s’improvise pas, cela ne peut pas convenir à tout le monde et ce n’est pas un jugement. En fait, je dirais que la vie de famille et le travail ne font pas bon ménage. C’est d’ailleurs une très bonne chose », dixit un autre freelance.

Source : Réseaux sociaux

Et vous :

Êtes-vous un travailleur freelance ? Qu'en pensez-vous ?
Aimerez-vous sauter le pas ?

Voir aussi :

Communication asynchrone : la vraie raison pour laquelle les travailleurs sont plus productifs
76 % des travailleurs détestent travailler en open space

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 12:34
Comment avoir du succès quand on travaille en freelance ou à domicile : des ingénieurs logiciels partagent leurs expériences
L'élément essentiel pour "avoir du succès quand on travaille en freelance", ce n'est pas de savoir si on travaille à heure fixe, dans sa cave ou dans son lit, muni de ses pantoufles ou d'un saillant bermuda à fleur!

C'est d'avoir des clients sérieux qui te font confiance et qui sont d'accord de te payer correctement pour ton travail...

Et là, je constate...

1. Que l'article ne fait aucune mention du vrai et seul critère nécessaire à la "réussite"

2. Réussir à vraiment gagner sa vie en développant du logiciel à la maison est aussi facile que de devenir une star de cinéma. Il suffit de voir les sites internet qui disent mettre en contact les freelances et les donneurs d'ordres. A chaque offre de job, il y a une multitude de gars qui se proposent de faire le travail pour 300 euro quand le projet en coûte 10'000. Bien évidemment, les gars en question ne crèchent pas sous nos latitudes mais à Madagascar, au Maroc, en Inde ou au Philippines.

3. Bien souvent, après avoir effectué le travail, le freelance a toutes les peines du monde pour se faire payer car, seul, il ne dispose pas des connaissances, ni des moyens financiers pour défendre ses droits.

A mon sens, la seule solutions pour vivre de son job de développeur à la maison est de bénéficier d'un heureux concours de circonstances: Du style, ton ancien patron constate, après t'avoir viré, que tu es indispensable pour maintenir un projet précis qui nécessite des compétences hyper-rares ou encore que tu as développé une relation personnelle et privilégiée avec un responsable d'entreprise dans ta vie professionnelle précédent ta vie de freelance.

Et quoiqu'il en soit, cela reste des situations précaires: Tu perds ta relation privilégiée ("ta" et pas "tes" parce qu'évidemment, c'est pas facile de développer en tant que freelance un réseau important de contacts qui te donne du job) et tu te retrouves dans la m...

J'attends avec impatience ci-dessous les commentaires des centaines de freelances qui vivent bien de leur statut et l'explication de leur méthodes pour obtenir des mandats qui les font vivre, et là, je sens que les explications vont se faire rares
13  0 
Avatar de skuatamad
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 15:28
Citation Envoyé par Dominique Rey Voir le message
Comment avoir du succès quand on travaille en freelance ou à domicile :
L'article parle uniquement du travail à domicile.

Et on peut être salarié en télétravail ou freelance en régie...
5  0 
Avatar de Astraya
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 12:30
Et aucun conseil sur la qualité du Code à apporter? Parce que si tu es indé et que tu ponds du bugs par paquets de 10 il te Rappelerons sûrement pas.
La les conseils c'est juste ne soyez pas un gland en robe de chambre et pantoufles sur les heures de travails. Pas vraiment une nouveauté
4  0 
Avatar de lemalo
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 15:06
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Clair qu'il faut accrocher son slip pour réussir en freelance.

Pour gagner 2500€ par mois avec une applic à 3€, il faut viser 26 achats / jour.

Autant s'accrocher quand on part de 0 application.

Perso: ce week-end, je vais tester Google Ads pendant 1 mois pour voir si c'est productif.
Et encore, uniquement si tu fais de la fraude fiscale ou si tu es dans un paradis fiscal.
Pour 1€ vendu, tu retires le "cut" du store + la TVA, il te reste 60 centimes.
sur ces 60 centimes il faut encore payer les cotisations sociales + les impôts.

Dans mon cas, pour 1€ vendu, il me reste 30 centimes "net".
4  0 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 16:14
Citation Envoyé par lemalo Voir le message
Et encore, uniquement si tu fais de la fraude fiscale ou si tu es dans un paradis fiscal.
Pour 1€ vendu, tu retires le "cut" du store + la TVA, il te reste 60 centimes.
sur ces 60 centimes il faut encore payer les cotisations sociales + les impôts.

Dans mon cas, pour 1€ vendu, il me reste 30 centimes "net".
Il y a aussi le store qui se sert au passage
2  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 11:15
Travailler à la maison, c’est la possibilité de porter un pyjama une journée entière. Il s’agit du piège du pyjama, une menace qui pèse sur la plupart des freelances.
Ça ne me concerne pas, je porte jamais de pyjama, je dors toujours en slip !
4  3 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 14:24
Clair qu'il faut accrocher son slip pour réussir en freelance.

Pour gagner 2500€ par mois avec une applic à 3€, il faut viser 26 achats / jour.

Autant s'accrocher quand on part de 0 application.

Perso: ce week-end, je vais tester Google Ads pendant 1 mois pour voir si c'est productif.
1  0 
Avatar de Maghin
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 15:40
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
A mon sens, la seule solutions pour vivre de son job [...] est de bénéficier d'[...] une relation personnelle et privilégiée avec un responsable d'entreprise[...]
Complètement d'accord avec toi, mais c'est aussi vrai pour n'importe quel métier, à la maison ou non. Excuse moi, j'ai juste retiré des mots dans ta phrase et ça passe tout seul
0  0 
Avatar de lemalo
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 15/11/2019 à 19:04
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Il y a aussi le store qui se sert au passage
Oui, le "cut" du store dont je parle. Je cherchais le mot sans le trouver.
Il y a donc les 30% de commission du store (bon avec les spécificités des abonnements de plus d'un an etc...)
0  0 
Avatar de nico84
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/11/2019 à 22:20
Mon petit témoignage :

Je suis free-lance à la maison depuis 2007, j'ai commencé j'avais 45 ans et 2 jeunes enfants à la maison. Avant j'étais cadre en entreprise comme tout le monde
Célibataire je n'aurais pas supporté de rester seul toute la journée, mais peut-être qu'un espace de co-working aurait pu me convenir (sauf que c'est pas gratuit j'imagine)
Je travaille n'importe quand, dans la tenue qui me chante, et mon bureau est dans un coin du salon
EN moyenne je passe 2j/semaine en clientèle pour garder un contact et voir du monde
J'ai 2 membres de ma famille chefs d'entreprise, ils m'occupent un gros mi-temps et sur le long terme
Je suis en SARL et j'ai en revenu avant impot 60% de mon CA HT

Donc je suis plutot d'accord avec les commentaires précédents et pas d'accord avec l'article
0  0