Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Quels sont les langages de programmation les plus demandés par les employeurs ?
Une étude en identifie sept que les employeurs « veulent vraiment »

Le , par Stéphane le calme

364PARTAGES

30  0 
Quel(s) langage(s) utilisez-vous pour vos développements ?
Quels sont les langages de programmation les plus demandés par les employeurs? Il s'agit là d'une excellente question pour les développeurs, en particulier ceux qui souhaitent tirer parti de leurs compétences pour décrocher un emploi particulièrement rémunérateur. Une nouvelle liste, qui nous apporte des éléments de réponse, comporte des éléments habituels: SQL, Java, JavaScript, Python, etc.

Les données proviennent de Burning Glass, qui compile et analyse des millions d’offres d’emplois. Nous pouvons donc l'estimer assez complète bien que, comme pour tout ensemble de données volumineux, il existe toujours un risque d’erreurs (il faut par exemple prendre en considération les particularités des demandes qui peuvent varier d'un pays à l'autre). Voici le tableau complet, ainsi que le nombre total d'offres d'emploi (de juillet à septembre de cette année) postées par les employeurs :


Concernant SQL, bien que le langage soit plus ancien que nombre développeurs qui l'utilisent (il a été créé en 1974), il s'agit toujours d'un langage normalisé essentiel pour les bases de données relationnelles (il se classe huitième sur le TIOBE Index, classement populaire mais controversé des langages de programmation les plus populaires au monde). Les entreprises ont toujours besoin de bases de données et elles ont vraisemblablement besoin de professionnels capables de les installer et de les gérer.

Une récente étude réalisée par IEEE Spectrum a également révélé que les employeurs recherchent des développeurs avec des connaissances en Python, Java, C, C++ et JavaScript. La présence de ces langages sur la liste des produits Burning Glass ne devrait donc pas surprendre. Tous ces langages de programmation bénéficient de bases d'installation massives sur diverses plateformes, sont très enseignés dans les écoles et les bootcamp, autant d'éléments qui garantissent un réseau constant de techniciens nouvellement formés qui les connaissent. Il faut dire qu'en plus de développer de nouveaux éléments, les entreprises doivent conserver le code hérité écrit dans ces langages.

Cependant, la présence de .NET est un peu étrange étant donné qu'il s'agit d'un framework et non d'un langage. Microsoft .NET est le nom donné à un ensemble de produits et de technologies informatiques de l'entreprise Microsoft pour rendre des applications facilement portables sur Internet. Le but est de fournir un serveur web local permettant de gérer des services et évitant d'externaliser des données privées sur un service web de stockage ou un hébergement web tiers.

La plateforme .NET se base sur plusieurs technologies :
  • les systèmes d'exploitation propriétaires Microsoft Windows ;
  • des protocoles de communication basés sur le Framework .NET et non plus sur les modèles COM ou OLE ;
  • une bibliothèque logicielle compatible Framework .NET et non plus MFC, GDI… ; ce framework a été conçu par Anders Hejlsberg, père de Delphi, qui y a développé entre autres le langage C# ;
  • un environnement d'exécution de code basé sur la CLI multilangage ;
  • MSBuild : un outil de gestion de projet avec plusieurs compilateurs ;
  • Framework .NET : un ensemble de bibliothèques de haut niveau mais aussi le CLR, le Common Language Runtime, c'est-à-dire la "VM" qui fait tourner les applications .Net ;
  • des composants facilitant le développement de services (MapPoint) et d'applications locales ou web (ASP.NET) ;
  • mise en œuvre de la technologie Unicode.

Il convient de préciser qu'il n'existe pas une plateforme .Net mais des plateformes .Net (entre autres Framework .NET, Mono, .Net Core). Le framework .Net repose sur Windows, mais les autres sont portables. Peut-être que Burning Glass a pensé que, puisque .NET, associé aux langages de programmation, est utilisé pour créer des applications, il appartient donc à la liste.

Il faut particulièrement prêter attention à Python : en plus d'être un langage polyvalent immensément populaire, il prend tout son sens en tant que langage pour des fonctions très spécialisées, notamment l’apprentissage automatique et l’informatique financière. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles une enquête JetBrains du début de l’année l’a désigné comme le langage le plus étudié par les développeurs.

Les langages les plus demandés sur le portail emploi de developpez.com en 2018

Cette étude peut être mise en parallèle avec les offres d'emploi publié sur le portail emploi de developpez.com. Dans le cas d'espèce, au niveau de la méthodologie, nous avons pris l'ensemble des offres d'emploi postées sur le Portail Emploi et comptabilisé les annonces demandant chaque technologie. Dans le cas où une annonce demande plusieurs technologies (cas extrêmement courant), elle est donc décomptée pour chaque technologie étudiée, ce qui permet donc de dégager la demande globale pour chaque technologie, du moment qu'elle fait partie d'au moins une des compétences requises pour un poste. Notez également que la manière de déterminer les offres en fonction des technologies a évolué ce qui peut expliquer des petites différences sur les chiffres des années passées.

Voici pour commencer la popularité des différents langages dans les 20 000 offres d'emploi postées en 2018 sur Developpez.com :


Ainsi que l'évolution de la popularité des différents langages de 2013 à 2018 des langages les plus populaires :


Java est toujours la technologie reine, dont la première place n'a jamais été volée au fur et à mesure des années. Et malgré l'âge de la technologie et le rachat de Sun par Oracle, elle est même en large progression. Comme quoi, Java n'est peut-être plus de toute première fraîcheur, mais cela reste une technologie d'avenir qui est là pour rester. Elle vous fournira de quoi manger dans votre assiette tous les jours et votre voiture (qui fonctionne avec Java d'après le programme d'installation) continuera à rouler.

JavaScript est, depuis quelques années, la deuxième technologie la plus demandée. Bien qu'étant presque aussi âgée que Java, cette technologie autrefois limitée à quelques bouts de code dans un site Web a gagné énormément en puissance, avec la montée du Web 2.0, du HTML 5, l'importance du dynamisme des sites Web, la disparition progressive de Flash et plus récemment la montée de l'écosystème Node.js. Cependant, on n'observe pas de bond dans la demande, sa deuxième place est acquise surtout suite à l'effondrement de PHP.

PHP a connu des jours meilleurs, c'est le moins que l'on puisse dire. Deuxième en 2013, il a été dépassé en 2015 par JavaScript. Malgré une légère embellie en 2017, probablement due aux nombreuses avancées de la série 7 de PHP, il chute dramatiquement en 2018 pour se faire voler la place in extremis par C#. D'un côté ce n'est pas très étonnant, beaucoup de développeurs regardent les développeurs PHP avec condescendance, à cause d'une réputation de langage brouillon pour page Web perso des années 2000, bien que cela ne soit plus vrai depuis longtemps.

La contre-performance de PHP en tout cas a fait le bonheur de C#. Cinquième place en 2015, il parvient à se hisser sur le podium en 2018 avec une spectaculaire remontée. On remarquera que ce regain de demande est similaire à celui observé pour Java. On peut donc imaginer un regain d'intérêt pour les langages managés compilés au détriment des langages de script interprétés comme JavaScript et PHP.

Python est globalement stable depuis des années à sa cinquième place, mais il ne faut pas oublier que sa demande a doublé depuis 2013. Notons bien que Python est devenu le langage de choix dans l'enseignement (au détriment de Pascal), et qu'il est très apprécié dans le monde scientifique également. C'est un langage solide dont on n'a pas fini d'entendre parler.

C++ enfin se maintient toujours au même niveau. C'est un langage qui ne subit pas les effets de la mode, mais dont les qualités liées à sa compilation en langage machine natif sont irremplaçables dans l'embarqué et toute autre application pour lesquelles les performances sont primordiales.

Source : Burning Glass

Et vous ?

En quel(s) langage(s) développez-vous ?
Quel degré de maîtrise de ce(s) langage(s) estimez-vous avoir ?
Qu'est-ce qui vous a orienté dans l'étude de ce(s) langage(s) ? Parcours universitaire, nécessité professionnelle, étude des langages les plus demandés sur le marché, curiosité ?
Seriez-vous prêt à étudier un nouveau langage si celui-ci venait à être très demandé par les entreprises ?
Quels sont, selon-vous, les langages de programmation les plus demandés par les employeurs ?

Voir aussi :

Des employeurs font appel à des systèmes de recrutement s'appuyant sur l'intelligence artificielle, qui analysent des éléments comme les mouvements faciaux pour déterminer qui mérite un emploi
Les entreprises sous-estiment l'impact du vol des données des employés, qui peuvent apporter une vue d'ensemble sur les données clients au cybercriminel
Des messages texte montrent que des employés de Boeing étaient au courant en 2016 des problèmes qui ont conduit aux accidents mortels du 737 Max liés au MCAS
La technologie devrait détruire plus de 200 000 emplois dans les banques américaines dans la prochaine décennie, l'industrie dépensant 150 milliards $ par an dans l'automatisation, selon un rapport

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/10/2019 à 10:16
Je travaille principalement sur PHP (avec le framework Laravel et un peu Slim). Il y a toujours beaucoup de demande si je me fie à l'ensemble des offres d'emploi qu'il m'arrive de consulter. Cela dit je ne suis pas sectaire, j'ai déjà travaillé sur d'autres langages comme Java ou Ruby (et dans tous les cas JavaScript évidemment, côté client). Si demain on me dit que PHP est mort et sans aucun intérêt ça ne me gênera pas de passer à autre chose mais pour le moment le langage et les framework évoluent vraiment dans le bon sens.
3  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/10/2019 à 14:57
Citation Envoyé par JeanYvette Voir le message

Je suis d'accord, en ce qui concerne le fait que ce n'est plus vrai POUR le langage. Mais il y a maintenant tellement d'écoles, de formations qui apprennent le PHP a des gens qui n'ont pas le bac, qui sont au chômage tout ça en si peu de temps que la partie "brouillon" revient vite.
On peut faire n'importe quoi dans n'importe quel langage. J'ai déjà récupéré du code de prestataires sur différents langages et quand tu sens que le développeur est mauvais derrière, le langage ne sauve malheureusement rien, j'aurais tendance à dire que les langages de script type PHP/JavaScript/Ruby sont même plus souples pour une refactorisation rapide de projets pourris que si on a du Java/C# (et je ne parle que des langages que je connais).
3  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 05/11/2019 à 14:14
Citation Envoyé par GLDavid Voir le message
Bonjour

Je voudrais commenter quelque chose d'intéressant dans l'article, le fait que l'on demande de plus en plus de compétences en SQL.
Pendant un temps, il y a eu un mouvement et des réalisations pour ce que l'on a qualifié le mouvement NoSQL.
En fait comme avec toutes les nouvelles techno , il y'a un effet de buzz au début , où tout le monde pense que si on utilise pas cette nouvelle technos on est has been. Du coup on se jette dessus sans trop comprendre comment sa marche , mais si Google/Amazon/Microsoft/Facebook le fait on doit le faire aussi.
Au final 90% des early adopter se rendent compte que ca ne correspond pas à leur besoin.

Le noSQL à de réels intérêt dans des cas bien particuliers qui était (sont ?) peu ou mal couvert par les SGBDR classique.
Un cas que je trouve toujours très intéressants , c'est les base comme influxdb qui permettent de gérer très facilement des séries de données temporelles. On peut aussi le faire avec un SGBDR mais de façon moins efficace et moins éléguantes.
2  0 
Avatar de NBoulfroy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 29/10/2019 à 16:56
=>En quel(s) langage(s) développez-vous ?

Je travail en tant que "développeur backend", essentiellement du PHP sous Symfony (2 et 4). Je fais aussi un peu de CSS / Javascript / HTML quand nécessaire.

=> Quel degré de maîtrise de ce(s) langage(s) estimez-vous avoir ?

Cela fait bientôt 2 ans (stage compris, stage ressemblant étrangement à un boulot de salarié mais la question n'est pas là de toute façon) que je fais du PHP dans un environnement professionnel donc je dirai "expert" même si je trouve quand même que parfois, je suis loin du compte (merci le DDD).

=>Qu'est-ce qui vous a orienté dans l'étude de ce(s) langage(s) ? Parcours universitaire, nécessité professionnelle, étude des langages les plus demandés sur le marché, curiosité ?

J'ai initialement un BAC L, comprenant que l'Histoire n'était par faut pour moi, je me suis réorienté en BTS SIO option SLAM puis j'ai fait une licence professionnelle "Développeur web, parcours web".

J'ai étudié et pratiqué le C#, SQL (Microsoft SQL Server, Microsoft Access, MySQL / MariaDB), PHP, Javascript, CSS[/I, [I]HTML et Python. J'ai cherché avant tout à capitaliser sur mes compétences acquises durant mes études mais parfois je regrette ce choix car le web, c'est bien, sauf quand on stagne techniquement ... Symfony, c'est bien, mais ça a des limites et hélas, on a pas tous la possibilité de développer des solutions logicielles sur des langages qu'on apprécie pour diverses raisons au sein de l'entreprise dans laquelle on est.

=> Seriez-vous prêt à étudier un nouveau langage si celui-ci venait à être très demandé par les entreprises ?

Oui, cela n'est pas tabou à mes yeux.

=> Quels sont, selon-vous, les langages de programmation les plus demandés par les employeurs ?

Compte tenu de mon expérience, je dirai : NodeJS. Franchement, il y a que ça ou presque sur les offres en web (ou du moins du full-stack avec VueJS ou React). Les gens spécialisés comme moi en back, on est plus très recherché et on a plus trop la côte. Il va falloir me faire à l'idée que je dois me mettre au front, sans doute, pour gagner de quoi vivre.

Après, C# a la côte mais bon, je serai "junior" si je passe sur cette techno et cela implique une perte d'achat donc ... Ce n'est pas possible (j'ai des obligations comme tout un chacun).
1  0 
Avatar de jpouly
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/10/2019 à 9:22
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

En quel(s) langage(s) développez-vous ?
En ce moment le SCIL d'ABB. Langage propriétaire pour la supervision industrielle.

Autrement le C, C++, C#, VB.Net et Java.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Quel degré de maîtrise de ce(s) langage(s) estimez-vous avoir ?
Sans le fonctionnel, la maîtrise n'est rien .

Ce qui est important c'est pas la technique, mais ce qu'on fait avec.

En tout cas, c'est ce que je constate après 30 ans d'expériences.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Qu'est-ce qui vous a orienté dans l'étude de ce(s) langage(s) ? Parcours universitaire, nécessité professionnelle, étude des langages les plus demandés sur le marché, curiosité ?
J'ai appris le Pascal, le SQL, le C et le C++ lors de mes études. Le reste en travaillant.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Seriez-vous prêt à étudier un nouveau langage si celui-ci venait à être très demandé par les entreprises ?
J'ai appris le SCIL en quelques semaines. Donc oui, il fait continuer d'apprendre.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Quels sont, selon-vous, les langages de programmation les plus demandés par les employeurs ?
Les langages à la mode (Python, R, ...), ou ce que demande le client, dans l'ordre ou le désordre .
1  0 
Avatar de Mrsky
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/10/2019 à 17:09
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

En quel(s) langage(s) développez-vous ?
Au (quasi) quotidien, PHP, JavaScript et Go, + SQL quand il faut.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Quel degré de maîtrise de ce(s) langage(s) estimez-vous avoir ?
PHP, JS et SQL depuis bientôt 8 ans, je dirais intermédiaire confortable, dans le sens ou j'ai rarement besoin d'ouvrir les docs sauf pour SQL que je pratique un peu moins fréquemment et pour lequel il m'arrive d'avoir besoin de détail sur certaines fonctions. Go depuis un peu plus d'un an, donc junior.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Qu'est-ce qui vous a orienté dans l'étude de ce(s) langage(s) ? Parcours universitaire, nécessité professionnelle, étude des langages les plus demandés sur le marché, curiosité ?
Curiosité, projet amateur à semi succès (1000 utilisateurs uniques par mois pour mon truc maison pourri) puis reconversion plus sérieuse et professionnel depuis plus de 6 ans. PHP/JS pour les débuts, SQL assez rapidement quand il a fallu optimiser les requêtes sur les ressources limitées de mon VPS à 3 euros par mois. Puis PHP en premier boulot post reconversion et toujours depuis, avec du JS frontend (React) et du Go depuis peu pour le boulot.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Seriez-vous prêt à étudier un nouveau langage si celui-ci venait à être très demandé par les entreprises ?
Dans l'absolu sans aucun problème, le langage n'est que l'outil qui sert à manipuler les infrastructures grâce aux protocoles. Que ma requête HTTP soit générée par PHP, Python ou en assembleur ne m'importe que très peu tant que ce que je produis est efficient, documenté et maintenable.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Quels sont, selon-vous, les langages de programmation les plus demandés par les employeurs ?
Tout dépend ce que l'on cherche, si on cherche un taf de dev. web basique difficile de se tromper avec JavaScript et PHP, en particulier en France ou PHP est plus demandé qu'ailleurs. Ça paiera les factures facilement et depuis quasi n'importe où dans le monde, occidental du moins. Java reste une valeur sure, comme PHP les gens aiment bien chier dessus mais ça embauche toujours bien.

Pour le reste la question est plus subtile, qui dépend surtout de ce qu'on entend par "employeur". Par exemple Python pour le web est plus niche, c'est utilisé mais très très loin derrière les 2 autres en terme de demande, en revanche le boulot à effectuer sera rarement du site vitrine pourri. Faisant du Go depuis une bonne année, il y a également un marché de niche dans la tech, plus difficile d'y rentrer mais potentiellement des projets plus intéressant. Du coup tout dépend du secteur d'activité, chacun aura son langage majoritaire.
1  0 
Avatar de yildiz-online
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/11/2019 à 7:55
Citation Envoyé par Jonathan muswil Voir le message
...Java n'est peut-être plus de toute première fraîcheur, mais cela reste une technologie d'avenir qui est là pour rester. ...
Il le faut, pour le bien de tous!

1  0 
Avatar de pboulanger
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 04/11/2019 à 9:10
@yildiz-online: java a commencé son déclin. Le fait qu'Oracle est racheté Sun en est le point de départ:
  • abandon d'une partie des bibliothèques au profit du libre
  • mises à jour moins régulières
  • paiement des mises à jour pour les compagnies
  • techniques commerciales agressives de la part d'Oracle qui est mal perçue

La Société Générale est entrain de sortir Java et les BD Oracle petit à petit: soit vous avez une justification de l'usage (progiciel, etc...) ou vous migrez (Postgres, C# etc...)...
2  1 
Avatar de GLDavid
Membre expert https://www.developpez.com
Le 05/11/2019 à 7:08
Bonjour

Je voudrais commenter quelque chose d'intéressant dans l'article, le fait que l'on demande de plus en plus de compétences en SQL.
Pendant un temps, il y a eu un mouvement et des réalisations pour ce que l'on a qualifié le mouvement NoSQL.
J'admet une chose, je n'ai jamais cru en ce mouvement. C'est bien d'essayer de dépasser le modèle des SGBDs, mais tellement a été bâti sur les SGBDs 'old-school' qu'il est difficile de renverser la table. Par ailleurs, NoSQL n'a pas montré de réelles plus-values à mon sens, l'on revient toujours aux SGBDs classiques.
Cela peut expliquer pourquoi SQL est toujours demandé, à l'heure aussi où on travaille avec Hibernate ou dans mon cas EntityFramework, avoir une connaissance de SQL permet sans doute d'optimiser et de se faciliter la tâche.

@++
2  1 
Avatar de JeanYvette
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/10/2019 à 11:43
Pour la partie PHP, tu dis que le langage est considéré comme brouillon pour page perso et que cela n'est plus vrai.

Je suis d'accord, en ce qui concerne le fait que ce n'est plus vrai POUR le langage. Mais il y a maintenant tellement d'écoles, de formations qui apprennent le PHP a des gens qui n'ont pas le bac, qui sont au chômage tout ça en si peu de temps que la partie "brouillon" revient vite.

Je ne critique pas, ici, ces écoles en question. Ce que je veux dire par ce biais c'est que le marché est facilement inondé de dev php mais surtout que je connais pas mal de gens qui trouvent, de par toutes ces formations rapides, que le langage devient peut-être trop "ouvert" et qu'en si peu de temps apprendre les bonnes pratiques devient beaucoup plus compliqué (d'où la partie "brouillon" qui reviendrait).

Puis, c'est formations sont régulièrement faites avec des entreprises, entreprises qui ne vont donc pas publier d'offre sur le web, que ce soit via dvp ou autre. Alors à coup d'une dizaine de personnes par formation, on "perd" un potentiel d'une dizaine d'offres publiées, faisant ainsi forcement perdre de la "visibilité" au langage sur les compteurs d’apparitions.
0  0