Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bien que le télétravail semble devenir une norme, il existe des risques de sécurité pour les entreprises,
Selon le rapport Avast Business

Le , par Stéphane le calme

177PARTAGES

19  0 
Avast Business, filiale d’Avast (AVST:LSE), a dévoilé les résultats d’une enquête sur le travail à distance menée au premier trimestre 2019 auprès de 586 personnes en France travaillant à leur compte ou à temps plein. Selon cette étude, les nouvelles pratiques de travail flexibles pourraient poser un risque pour la sécurité des petites entreprises. En effet, un employé sur cinq (9 %) estime être le plus productif lorsqu’il travaille dans des lieux publics comme un café ou une bibliothèque, mais seulement 11 % des employeurs sont préoccupés par les répercussions que cela pourrait avoir sur la sécurité de leur entreprise. Les PME doivent donc relever le défi de maintenir leur sécurité, tout en répondant aux besoins et aux attentes de leurs collaborateurs.

Une nouvelle norme

L’étude met en évidence les tendances et les attentes concernant le télétravail, plus d’un tiers (38 %) des personnes interrogées préférant accepter une réduction de salaire plutôt que de se limiter à travailler dans un bureau. Une autre tranche de 35 % choisirait la flexibilité du travail à domicile plutôt qu’une augmentation de salaire, même si on leur proposait une augmentation de 25 %. Alors que les entreprises se disputent les meilleurs talents, il sera vital de pouvoir attirer des personnes aptes à mettre en place des méthodes de travail modernes. Cependant, 38 % des répondants ont indiqué qu’ils ne reçoivent pas le soutien technologique ou l’expertise dont ils ont besoin lorsqu’ils travaillent à domicile ou dans un lieu public, faisant de la sécurité un problème croissant pour les petites entreprises qui ont recours au travail flexible.

« Le lieu de travail fonctionnant selon un horaire 9h - 17h appartient au passé, et les employés qui rejoignent le marché du travail aujourd’hui exigent une plus grande flexibilité en termes d’horaires, d’emplacement et d’avantages sociaux personnalisés, déclare Kevin Chapman, SVP et General Manager, chez Avast Business. Bien qu’il soit prouvé dans certains cas que ces pratiques augmentent la satisfaction et même la productivité des employés, il y a des problèmes de sécurité bien réels qu'il est nécessaire de résoudre. Les entreprises doivent être en mesure de fournir les outils qui leur permettent non seulement de faire preuve de flexibilité, mais aussi de le faire en toute sécurité. Il est également important de ne pas négliger les employés qui préféreraient conserver un environnement de bureau traditionnel. Il convient de trouver un équilibre pour permettre à tous de travailler de la manière qui leur est la plus bénéfique. »

Avantages du télétravail

Non seulement les PME seront en mesure d’attirer le meilleur personnel qui soit, mais le travail mobile semble présenter d’autres bénéfices. Interrogés sur les avantages que présente le télétravail pour les employés des petites entreprises, près d’un tiers d’entre eux (30 %) ont confié que cela les rendait plus heureux, et 31 % ont répondu que cela leur permettait d’apprécier leur travail. Cette étude a également révélé que la satisfaction des employés n’est pas la seule à augmenter : la flexibilité du travail pourrait avoir un impact positif sur sa qualité et sur la productivité ; 34 % des employés affirment être les plus productifs lorsqu’ils travaillent à domicile, contre 45 % au bureau et 9 % dans un lieu public (café, librairie, parc, etc.).


Il faut noter qu’il leur a été demandé de donner le degré d’influence de certains éléments sur leur productivité EN entreprise. Ainsi, lorsqu’il s’agissait d’une interruption par un collègue, 5% ont déclaré que cela les dérangeait TOUJOURS, tandis que 42% ont déclaré que cela les dérangeait de temps en temps et 35% ont déclaré que cela ne les dérangeait jamais. Cependant, lorsqu’il s’agissait du stress / anxiété, seuls 27 % ont dit que cela n’affectait pas leur productivité, 41% ont déclaré que cela affectait leur productivité de temps en temps, 22% ont reconnu que cela affectait souvent leur productivité et 10% ont admis que c’était toujours le cas.

Le bruit et la perturbation était l’élément qui affectait le plus la productivité des employés en entreprise : 13% ont déclaré que leur productivité en était toujours affectée, 29% ont déclaré qu’elle n’en était pas du tout affectée, 38% qu’elle en était parfois affectée et 20% qu’elle en était souvent affectée.

Le manque de contact avec les équipes ou les individus était l’élément qui a le moins affecté la productivité des employés en entreprise : 5% ont déclaré que leur productivité en était toujours affectée, 54% ont déclaré qu’elle n’en était pas du tout affectée, 30% qu’elle en était parfois affectée et 11% qu’elle en était souvent affectée.

Les petites entreprises qui souhaitent adopter de nouvelles pratiques de travail doivent relever de nombreux défis sécuritaires. Si le personnel accède à des données sensibles ou se connecte à des comptes professionnels via un réseau Wi-Fi non sécurisé, l’entreprise risque de subir une attaque. Il existe également un risque de violation de données si un employé enregistre des renseignements sensibles sur un ordinateur de bureau qui est par la suite volé, surtout si les mots de passe ne sont pas uniques et complexes. Les propriétaires de petites entreprises doivent prévoir des mesures de sécurité pour les travailleurs mobiles, telles que des solutions de réseau privé virtuel (VPN) à utiliser sur les connexions Wi-Fi ouvertes, et des logiciels anti-malware déployés aux points finaux sur tous les appareils personnels (BYOD – Bring Your Own Device) des employés. De plus, il convient de veiller à ce que les employés soient sensibilisés au rôle très important qu’ils ont à jouer dans la sécurité de l’entreprise.

Le télétravail concernerait aujourd'hui déjà un quart des salariés français

Il faut dire que l’une des conséquences économiques apportées par internet est le développement du télétravail. Si certaines entreprises apprécient les avantages du travail à distance, d’autres sont contre cette pratique. C’est le cas par exemple de Yahoo qui a vu sa directrice Marissa Mayer partir en croisade contre le télétravail. Elle avait décidé que tous les salariés seraient désormais obligés de venir au bureau afin de « ressentir l'énergie et l'excitation » du travail en équipe, selon un document interne dévoilé par le Wall Street Journal : « la vitesse et la qualité sont souvent sacrifiées quand on travaille de la maison. Nous avons besoin d'être un Yahoo! uni, et cela commence en étant physiquement ensemble. »

« Le télétravail est une aspiration de 61 % des salariés en France et une réalité pour 17 % d’entre eux, disait Muriel Pénicaud, lors de la présentation des ordonnances réformant le Code du travail le 31 août 2017. C’est un élément de bien-être au travail et d’équilibre vie professionnelle/vie personnelle et il répond aux aspirations des nouvelles générations. Nous allons le sécuriser dans l’intérêt des salariés comme des entreprises », poursuivait-elle.


Selon une étude menée par Malakoff Médéric ( le groupe paritaire de protection sociale français), dont les résultats ont été publié en février 2018, le télétravail concerne aujourd’hui déjà un quart des salariés. Dans le détail, le groupe avance que le télétravail contractualisé ne concerne que 6 % des salariés, alors que 19 % des salariés travaillent à distance de façon informelle et non contractualisée.

Les secteurs de l’information et la communication sont surreprésentés tant dans le cadre contractuel (16 %) que non contractuel (37 %). Il en va de même pour le secteur des services en général (respectivement 11 % et 31 %). Les cadres sont eux aussi particulièrement représentés à la fois dans le télétravail contractuel (17 %) et non contractuel (42 %), de même que les salariés aidants (18 % et 25 %).

57 % des télétravailleurs travaillent à distance au moins un jour par semaine. 47 % travaillent depuis leur domicile au moins un jour par semaine (48 % des télétravailleurs à domicile disposent d’une pièce aménagée à cet effet). Des lieux alternatifs sont également utilisés : espaces de travail partagé (23 % y travaillent au moins un jour par semaine) ou bureaux satellites (22 %).

Concernant les retombées du télétravail, les télétravailleurs estiment que cette pratique garantit une meilleure autonomie (90 %) et une plus grande efficacité (87 %) dans leur travail. Les bénéfices du télétravail se lisent également en termes de bien-être et d’épanouissement personnel. Il permet tout d’abord un meilleur équilibre vie professionnelle/vie personnelle (87 %).

Et, plus concrètement, il rime avec diminution de la fatigue (86 %), meilleure santé (81 %), plus grand épanouissement dans le travail (78 %). Enfin, le télétravail présente des avantages en termes d’économie financière (83 %). L’engagement des salariés (82 %) ainsi que la responsabilisation et l’autonomie (80 %) arrivent en tête des bénéfices cités par les dirigeants.

Source : rapport (au format PDF)

Et vous ?

Êtes-vous en télétravail ? À temps plein ou à temps partiel ?
Si non, l'envisagez-vous ?
Le télétravail convient-il plus à certains secteurs d'activité qu'à d'autres ?
Estimez-vous que votre productivité augmente en télétravail ou observez-vous le phénomène inverse ?
Quels sont les principaux freins que vous avez rencontré (ou que vous pourriez imaginer) à la productivité en télétravail ?
Partagez-vous les craintes de l'étude qui évoque des risques de fuite d'information, volontaires ou involontaires ?
Quelles pourraient, selon-vous, être des mesures pour limiter ces risques ?

Voir aussi :

Le télétravail concernerait aujourd'hui déjà un quart des salariés français, selon une étude menée par Malakoff Médéric
France : le télétravail sera bientôt une « alternative » à certains arrêts maladie, est-ce constructif ou un asservissement pour les informaticiens ?
Télétravail : cinq raisons pour lesquelles les entreprises lui disent non, gagnerait-il à être plus largement adopté ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de coolspot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/05/2019 à 20:59
Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
Tous les postes de managers ne sont pas des "bullshit job".

Même si tu as des gens en télétravail il faut bien spécifier le travail à faire, répartir le travail, contrôler le travail livré, faire le contrôle qualité, etc...

Le "sergent chef" qui surveille ton écran dans ton dos pour savoir si tu bosses au lieu de jouer, de faire ton shopping, de draguer ou de mater du porno est remplacé en télétravail par des plateformes de gestion de projets en ligne.
Oui c'est vrai mais des managers t'en a besoin que d'un en réalité et pas d'un arbre avec 12 strate de management comme on l'a actuellement.
7  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 13/05/2019 à 17:27
Bonjour,

J'ai essayé de trouver la répartition de ces 586 personnes, mais impossible à trouver... Du coup, je me demande à quel point c'est représentatif : quasiment aucun métiers manuel ne supporte le télétravail (cuisinier, paysan, coiffeur, maçon, ...), or ceux-ci représentent un part non négligeable des travailleurs en France.

Sinon, oui, il est clair que le télétravail apporte des risques de sécurité, mais guère plus que le déplacement professionnel en général : lorsque 2 chefs discutent du boulot dans un train, avec leur laptops, et qu'ils vont au bar en demandant au voisin de surveiller, c'est beaucoup plus risqué pour l'entreprise que le fils du collaborateur qui ruine un PC, alors que les remontrances seront inversement proportionnelles.

Vous voulez des informations sur une entreprise ? Allez déjeûner au bistrot du coin, et écoutez les conversations : vous saurez absolument tout de la boite, bien plus risqué que le collaborateur qui passe par un VPN pour se connecter au réseau de l'entreprise (même via un WiFi peu sécurisé).

J'arrête là les exemples, je pense que vous avez compris
7  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/05/2019 à 16:37
J'ai pas réellement besoin de télétravail car je suis à 10min de voiture de mon taf , mais j'aimerais bien pouvoir en profiter ne serait ce que pour pouvoir organiser ma journée comme je l'entends.
J'aime travailler tôt le matin , et m’arrêter tôt le soir pour pouvoir aller faire du sport. Dans un environnement de bureau ce n'est pas possible car on est constamment jugé sur le fait que tu pars avant tout le monde quand bien même tu es au bureau depuis 1h30 quand les autres arrivent.

Par contre clairement c'est loin d'être la norme de ce que j'ai pu voir dans mon entourage, le télétravail reste encore vue comme la planque pour pas bosser par la plus part des dirigeants amha.
6  0 
Avatar de bergi
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/05/2019 à 16:38
Quand je lis ce type d'article j'ai l'impression de vivre dans un autre pays/temps....
Le télétravaille en province en dehors des grandes agglo ce n'est pas du tout dans les mœurs !

Quand je vois 1/4 concerné ca me laisse dubitatif !
Où sont-il ? Je doit compter sur les doigts d'une main les gens travaillant en télétravail !
D'autant plus que cela concerne une certain catégorie de salarié....
6  0 
Avatar de SoyouzH2
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 07/05/2019 à 19:33
Ouais mais si tout le monde télé-travail... le chef il fait quoi si il flic pas les employés ? Et quel intérét de devenir chef si tu peux pas fliqué tes employés ?
6  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/05/2019 à 20:56
Tous les postes de managers ne sont pas des "bullshit job".

Même si tu as des gens en télétravail il faut bien spécifier le travail à faire, répartir le travail, contrôler le travail livré, faire le contrôle qualité, etc...

Le "sergent chef" qui surveille ton écran dans ton dos pour savoir si tu bosses au lieu de jouer, de faire ton shopping, de draguer ou de mater du porno est remplacé en télétravail par des plateformes de gestion de projets en ligne.

En fait un télétravail bien organisé avec une bonne organisation de gestion de projets peu être supérieur en productivité à un gugus qui viens bien physiquement au bureau régulièrement mais qui branle rien.
4  1 
Avatar de MarieKisSlaJoue
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 08/05/2019 à 15:10
Citation Envoyé par coolspot Voir le message
Ben à part dans des société type startup ou PME j'ai souvent vu ca ailleurs. Rien que dans toutes les SSII qui existe c'est exactement ca. Et dans tout ce qui est aussi grand société c'est la foire au strate de management
Pas forcément je suis dans une grosse boite (plus de 100k de personnes à travers le monde je pense, avec des prestataires et des contrats autre de toute sorte) je dois avoir 6 mecs entre moi et le CEO) et je suis une ressource de base dans la boite, donc pas un cas isolé.

Je trouve que 6 supérieur c'est pas énorme vu la taille, en mise à part le niveau n+4 et 5 ou j'ai oui du mal à savoir ce qu'il font, je suis persuader que leur rôles est utile.

J'ai aussi avant fait un grouoe pharma de 10k d'employé avec une règle simple, pas plus de 5 niveau entre quelqu'un et le CEO.

Donc on est pas que sur de la startup ou PME

Et pour moi

Êtes-vous en télétravail ? À temps plein ou à temps partiel ?
Je suis en télétravail en temps partiel. J'interviens rarement à temps plein chez les clients et je suis plus là pour donner les directions à prendre et aider sur des points très particulier.

Tous ce qui est documentation se fait très souvent à distance. J'ai aussi bcp de projet hors France ou hors IDF et donc souvent (mais pas toujours à distance)

Mon travail à distance peut se faire où je veux, et si je viens parfois au bureau car les conditions de télétravail ne sont pas accessibles chez moi, il m'arrive de faire mon job littéralement à l'autre bout de l'Europe juste pour prolonger un week end

Le télétravail convient-il plus à certains secteurs d'activité qu'à d'autres ?

En IT c'est sur qu'il convient, tous job qui se fait en majeur partie au téléphone et sur ordinateur je pense peut permettre le télétravail, après tout est question de culture de l'entreprise et de la personne qui va le faire

Estimez-vous que votre productivité augmente en télétravail ou observez-vous le phénomène inverse ?

Ça dépend, parfois oui, je finis ma journée à 15h facile car j'ai commencé un peu plus tôt (pas de temps de transport, moins de fatigue ) mais aussi car j'ai pris moins de pause.

Parfois ça m'est arriver de flanner à autre chose, sortir dehors, faire des courses, regarder GoT. Mais c'est plus un manque de motivation. Aurai je été plus productif au boulot ? Peut être pas. J'ai déjà honnêtement passer des après midi à enchainer les pause café. Donc bon...

Quels sont les principaux freins que vous avez rencontré (ou que vous pourriez imaginer) à la productivité en télétravail ?

Le mauvais environnements de travail à la maison. J'ai eu une copine qui ne comprenait pas que dans télétravail il à travail et qui me parlait sans arrêt ou me demander de faire des choses.

Après parfois, certaines situation de blocage se débloque juste en parlant de manière informelle au boulot avec des collègues.

Partagez-vous les craintes de l'étude qui évoque des risques de fuite d'information, volontaires ou involontaires ?

Pas plus que ça selon moi.

Quelles pourraient, selon-vous, être des mesures pour limiter ces risques ?

Protéger les informations avec les technologies d'aujourd'hui, règles de DLP, machine learning pour détecter les actions suspecte, audite des droitd d'accès, chiffrement des disques dure... bref, des choses qui devrait être fait télétravail ou non
3  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/05/2019 à 21:00
Citation Envoyé par coolspot Voir le message
Oui c'est vrai mais des managers t'en a besoin que d'un en réalité et pas d'un arbre avec 12 strate de management comme on l'a actuellement.
Oui c'est possible mais si tu as ça chez toi c'est pas forcément partout pareil.
2  0 
Avatar de coolspot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/05/2019 à 21:05
Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
Oui c'est possible mais si tu as ça chez toi c'est pas forcément partout pareil.
Ben à part dans des société type startup ou PME j'ai souvent vu ca ailleurs. Rien que dans toutes les SSII qui existe c'est exactement ca. Et dans tout ce qui est aussi grand société c'est la foire au strate de management
4  2 
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/05/2019 à 16:37
Bonjour,

On découvre enfin que le télétravail peut être une bonne solution : cela fait des décennies que d'autres pays ont adopté ce mode de travail.

Bonjour la France...

A+
1  0